Hommage de Benoît XVI au défunt card. Daoud

L'ancien préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales

| 1291 clics

Anita Bourdin

ROME, dimanche 8 avril 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI rendu hommage au défunt cardinal Daoud, « Pasteur fidèle qui s’est dévoué avec foi et générosité au service du Peuple de Dieu ». 

Le cardinal syrien Ignace Moussa Ier Daoud est décédé samedi 7 avril, Samedi Saint, dansun hôpital romain, à l’âge de 81 ans. Il avait été « créé » cardinal par Jean-Paul II en 2001.

Premier évêque oriental à devenir chef d’un dicastère romain, il a été préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales de 2000 à 2007. Il était en effet aussi patriarche émérite d’Antioche des Syriens.

Informé, le pape a immédiatement prié pour le défunt et il a adressé un télégramme de condoléances au patriarche d’Antioche des Syriens, à Ignace Youssif III Younan.

« Je tiens à vous exprimer mon union dans la prière avec votre Église patriarcale, avec la famille du défunt et toutes les personnes touchées par ce deuil », écrit le pape.

Les pensées du pape vont aussi aux fidèles de rite oriental catholique: « En ces jours où nous célébrons la résurrection du Seigneur, me souvenant des peuples de la région qui vivent des moments difficiles, je le prie d’accueillir dans sa joie et dans sa paix l’âme de ce Pasteur fidèle qui s’est dévoué avec foi et générosité au service du Peuple de Dieu ».

« En gage de réconfort, je vous accorde de grand cœur, Béatitude, la Bénédiction apostolique, ainsi qu’aux Évêques, aux prêtres, et aux fidèles du Patriarcat d’Antioche des Syriens, aux membres de la famille du défunt et à toutes les personnes qui prendront part dans l’espérance à la liturgie des obsèques ».

Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat, a également adressé un télégramme de condoléances au patriarche Ignace Youssif III Younan, patriarche syriaque depuis 2009.

Né en 1930 dans le village syrien de Meskané, près de Homs, le cardinal Daoud avait été archevêque de cette ville, avant d'être nommé patriarche syriaque d'Antioche en 1998, par Jean Paul II.