Hommage unanime à l’abbé Pierre décédé ce matin

L’éradication de la pauvreté, un impératif éthique

| 1766 clics

ROME, Lundi 22 janvier 2007 (ZENIT.org) – C’est un hommage unanime que l’Eglise, la France et l’Europe rendent aujourd’hui à l’abbé Pierre, décédé ce matin, à Paris, à l'hôpital militaire du Val de Grâce.



Dans son communiqué, l’association fondée par lui, “Emmaüs International” appelle à la poursuite de son œuvre : “Le mouvement Emmaüs International, avec ses 327 membres répartis dans 39 pays sur 4 continents, lui rend hommage et pense à tous ceux qui l'ont accompagné pendant son long chemin, ainsi qu'à sa famille. Comme l'abbé Pierre lui-même se plaisait à le répéter en toutes occasions, "continuons !". C'est pourquoi tous ces groupes, comme ils le font depuis plusieurs dizaines d'années, en France bien sûr mais également en Amérique du Sud ou en Scandinavie, continueront à lutter contre toutes les formes d'exclusion, menant des actions dans les domaines de l'alphabétisation, la santé, le logement, la défense des droits de l'Homme, l'économie solidaire… Ces actions se font toujours avec et pour les plus pauvres. Dans la plupart des cas, ces actions sont autofinancées par le travail de ces mêmes groupes ».

L’émission du « Jour du Seigneur » de dimanche prochain sur « France 2 » lui sera consacrée.

Le président de la conférence épiscopale française, le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux dit se souvenir « avec émotion » de cette phrase qui terminait sa « Lettre à Dieu » du 4 octobre 2005 : « Père, j'attends depuis si longtemps de vivre dans votre totale présence qui est, je n'en ai jamais douté, malgré tout, Amour ».

« L'Abbé Pierre a rejoint le Père. Que Dieu l’accueille maintenant dans la plénitude de son Amour », ajoute le cardinal Ricard.

« Je prie, écrit-il, pour tous ceux qu'il a aidés, dont il s'était fait le porte-parole, révélant leur détresse et brisant l'indifférence. Puissent-ils trouver le réconfort dans cette espérance en Dieu Amour dont a toujours témoigné l'Abbé Pierre. Je pense aussi aux Français, dont l'admiration pour l'Abbé Pierre ne s'est pas démentie depuis tant d'années. À travers lui, ils ont manifesté leur attachement à la générosité, à la solidarité, à l'attention pour les plus déshérités ».

Evoquant la grande œuvre de l’abbé Pierre, le cardinal Ricard précise : « Emmaüs et la fondation Abbé Pierre continueront d'agir en son nom puisque, malheureusement, la précarité et le « mal-logement » restent préoccupants, en France comme dans bien d'autres pays. Ces associations nous rappelleront l'exceptionnel témoignage d'engagement et d'humanité que fut la vie de l'Abbé Pierre, source d'espérance pour nous, et d'autant plus que ses appels ont suscité et révélé des trésors de générosité ».

Pour sa part, le Président de la République française, M. Jacques Chirac s’est dit « bouleversé » d'apprendre le décès de l'Abbé Pierre, pour lequel il éprouvait « un immense respect et une profonde affection ».

Le président évoque l’action décisive du prêtre : « Avec la disparition de l'Abbé Pierre, c'est la France entière qui est touchée au cœur. Elle perd une immense figure, une conscience, une incarnation de la bonté. Pour toutes les Françaises et tous les Français, mais aussi partout dans le monde, résonne encore l'admirable appel de l'hiver 1954. L'Abbé Pierre représentera toujours l'esprit de révolte contre la misère, la souffrance, l'injustice et la force de la solidarité. Prêtre engagé, de la Résistance à la lutte en faveur des déshérités, l'Abbé Pierre aura été de tous les justes combats. La Nation l'a reconnu en l'élevant à la dignité de Grand croix de la Légion d'Honneur. Au Mouvement Emmaüs et à la Fondation Abbé Pierre, à tous ses militants et bénévoles, le Président de la République fait part de sa grande peine et l'expression de toute sa solidarité ».

Pour sa part, Mme Anna Záborská (PPE-ED, SK), rapporteur du Parlement européen sur « Femmes et pauvreté dans l'Union européenne », salue dans l’abbé Pierre « un grand Européen au service de la lutte contre l'exclusion sociale ».

« L'œuvre de l'Abbé Pierre démontre, écrit-elle, que l’éradication de la pauvreté constitue encore aujourd'hui un impératif éthique, social, politique et économique qui s’impose à la conscience de l’humanité afin de promouvoir efficacement la dignité et la responsabilité des citoyens : Le bien-être de la société se mesure à l'attention qu'elle porte envers ses membres les plus faibles ».

Et de préciser : « Je rends hommage à l'Abbé Pierre : il était essentiel pour lui de reconnaître et de promouvoir cet élément révolutionnaire qui réside dans la capacité des plus pauvres de dégager eux-mêmes à partir de leur expérience un savoir à même d'être transposé dans des changements sociaux qui les concernent. Il était conscient qu'afin de mettre en œuvre ce partenariat avec les plus pauvres, ces citoyens ne devraient non seulement être pris pour témoins mais leur pensée originale devrait être reconnue comme une pensée propre ».

« En effet, explique-t-elle, la solidarité n'était pas seulement un sentiment de vague compassion ou de détresse superficielle envers le malheur d'autrui. Il s'agissait pour lui d'une détermination ferme et persévérante à s'engager soi-même envers le bien commun, c'est à dire envers le bien-être de chaque personne individuellement, car chaque citoyen est véritablement responsable pour tous ».

« A l'instar du Père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement international ATD Quart Monde et à l'origine de la Journée des Nations Unies pour le refus de la misère (17 octobre), l'abbé Pierre a démontré que le pauvre qui n’aura pas été introduit dans l’intelligence des hommes ne sera pas introduit dans leurs cités. C'est pour cela que le fils de la Nation française mérite l'Honneur de toute l'Europe, conclut Mme Záborská.

Dans un documentaire inédit intitulé « L’Abbé Pierre, aventurier de Dieu », réalisé par Jean-Claude Salou en 2005, l’émission « le Jour du Seigneur » rendra hommage à l’abbé Pierre sur France 2 dimanche prochain dès 10 H 30.

Et le « JDS Infos » sera aussi consacré à l’abbé Pierre et à « Emmaüs ».

Dès aujourd’hui sur Internet, le site de l’émission (www.lejourduseigneur.com) propose en exclusivité des extraits de ce documentaire « l’Abbé Pierre, aventurier de Dieu » et propose aux internautes de réagir sur le forum, ouvert à cette occasion.

Toutes les autres productions du Jour du Seigneur avec l’Abbé Pierre sont disponibles sur le site (http://www.jds.tv), la seule plateforme VOD entièrement dédiée aux contenus religieux sur Internet.