Hongrie : Béatification d’une religieuse assassinée pour avoir sauvé des Juifs

| 1950 clics

ROME, Dimanche 17 septembre 2006 (ZENIT.org) – Ce dimanche a été béatifiée à Budapest, en Hongrie, la religieuse Sára Salkaházi, assassinée pour avoir protégé des Juifs pendant la deuxième guerre mondiale (cf. Zenit, 27 juin).



La béatification, la première célébrée sur le sol hongrois depuis 900 ans, s’est déroulée sur le parvis de la basilique de Saint-Etienne. Le pape était représenté par le cardinal Peter Erdö, primat de Hongrie, archevêque de Esztergom-Budapest et président de la Conférence épiscopale de Hongrie.

« Je crois qu’en l’année du renouveau spirituel de la Nation, le Saint-Père ne pouvait pas faire de plus beau cadeau à l’Eglise, et même à toute la société hongroise », avait déclaré le cardinal Peter Erdö, lors de l’annonce de la décision de Benoît XVI de béatifier la religieuse.

Sára Salkaházi, de l’institut des sœurs de l’Assistance, est née le 11 mai 1899 à Kassa (Kosice, actuellement en Slovaquie) et morte en décembre 1944 à Budapest (Hongrie).

« Elle lutte contre l’idéologie fasciste avec ses capacités d’écrivain. Au cours de la deuxième guerre mondiale, l’Institut des Sœurs de l’Assistance accueille les persécutés dans ses maisons, sauvant environ mille personnes, dont environ cent personnes doivent la vie à Sœur Sára qui était directrice des Collèges des Filles Ouvrières. Consciente du danger menaçant, le 14 septembre 1943 elle demande à ses supérieurs l’autorisation de pouvoir offrir sa vie en sacrifice », écrit le journal catholique hongrois « Magyar Kurír ».

« L’offrande de sa vie se réalise le 27 décembre 1944 : sœur Sára cachait des persécutés au collège des ouvrières dans la maison, au n. 3 de la rue Bokréta, à Budapest. C’est là que, ayant été dénoncée, sœur Sára sera arrêtée et emmenée par les hommes armés du pouvoir fasciste… avec la catéchiste Vilma Bernovits et quelques persécutés. Ils seront fusillés le soir même près du Danube gelé, au pied du Pont de la Liberté, à Budapest ».