Hongrie: colloque sur "Moralité, économie, société séculière au XXIe s."

Le "Parvis des gentils" à Budapest

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 312 clics

"Moralité, économie, société séculière au XXIème siècle": c'est le thème d ela rencontre du "Parvis des gentils" qui inaugure une nouvelle étape en Hongrie, à Budapest.

Cette initiative de dialogue entre croyants et non croyants, promue par le Conseil pontifical pour la culture, présidé par le cardinal Gianfranco Ravasi, organise en effet un colloque de trois jours (4 - 6 février), avec la conférence épiscopale hongroise, en collaboration avec l'Université Corvinus et avec l'Université catholique Pázmány Péter.

C'est le cardinal Péter Erdõ, archevêque de Budapest et primat de Hongrie, qui a inauguré les travaux. Son intervention a été suivie de celles de Szuromi Szabolcs, recteur de l'Université Pázmány Péter, et du cardinal Ravasi.

András Zs Varga,  a posé la question: "Vers un État de droit totalitaire ?"; une réflexion sur les questions morales dans les technologies de l'information et la bionique a été exposée par Péter Szolgay, "Le désenchantement de l'économie, une 'sensibilité' morale dans un contexte sécularisé, par Máté Botos et "Dignité humaine, droits et obligations, éthique environnementale", par Gyula Bándi.

Parmi les autres thèmes abordés, citons la "responsabilité sociale d'entreprendre du point de vue catholique" ; "moralité et régulation de la concurrence" ; "renouveau de l'économie sociale de marché dans la perspective de la doctrine sociale catholique" ; "morale et stabilité financière" ; "éthique et développement des aides internationales".

Traduction d'Hélène Ginabat