Hongrie : le président Janos Ader au Vatican

Affronter les questions éthiques et sociales de la crise

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 728 clics

Le pape François a reçu M. Janos Ader, président de République de Hongrie, ce matin, vendredi 20 septembre 2013, au Vatican. Au cœur des échanges : « les conséquences persistantes de la crise économique internationale sur l’Europe », et « la nécessité d'affronter les questions éthiques et sociales » qui lui sont corrélées.

Janos Ader a également rencontré le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, SDB, et Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Les discussions « cordiales », ont été l’occasion de saluer « les bonnes relations entre les parties » et « la collaboration fructueuse entre l'Eglise catholique et l'Etat », confirmée par les accords actuels, indique le Saint-Siège.

La « longue tradition chrétienne de la Hongrie » a été mentionnée, ainsi que « l'engagement du gouvernement hongrois en faveur de la vie et de la famille », dans un pays où les catholiques représentent quelque 60% de la population.

Les discussions ont ensuite porté sur la situation internationale, en particulier sur « les conséquences persistantes de la crise économique internationale sur l’Europe », ainsi que « la nécessité d'affronter les questions éthiques et sociales » qui lui sont corrélées.

Enfin, les parties ont abordé des questions d'intérêt commun telles que « la protection de la création et l'engagement pour la paix et la liberté religieuse », en accordant une attention particulière à la situation en Syrie et aux problèmes rencontrés par les chrétiens au Moyen-Orient.

La rencontre a exprimé « l'espoir que le chemin du dialogue et de la négociation puisse être poursuivi avec décision, afin de mettre rapidement un terme au conflit ».

Au terme de la présentation de la suite au président au pape et de l'échange de présents, le pape a fait un geste spontané, affectueux et sacerdotal: il a pris le flacon d'eau bénite d'une valise sacristie qui lui était offerte pour bénir le président sur le front, comme le montrent le images vidéo publiées par le Saint-Siège.