Huit miracles reconnus par la congrégation pour les causes des saints

Et les vertus héroïques de cinq baptisés

| 1918 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 5 juillet 2002 (ZENIT.org) - La congrégation romaine pour les Causes des saints publie 13 nouveaux décrets concernant la reconnaissance de 8 miracles dus à l'intercession de serviteurs et servantes de Dieu d'Ukraine (2), de Pologne (2), d'Italie (2), de Hongrie (1) et d'Espagne (1), et celle des "vertus héroïques" de 5 serviteurs et servantes de Dieu d'Italie (2), de Croatie (1), de Bosnie (1) et d'Inde (1). Les 8 miracles ouvrent la voie à la béatification des baptisés concernés.



Ces décrets s'inscrivent dans le cheminement des causes d'un évêque (Ukraine), de 2 prêtres (Pologne, Ukraine), de 8 religieuses et de 2 laïcs (Hongrie, Bosnie). Soit huit femmes et cinq hommes. Tous sont morts au cours du XXe siècle, sauf un au XIXe s. et un en 1900.

Ces décrets relatifs à 13 "serviteurs" et "servantes" de Dieu ont été promulgués ce matin en la Salle Clémentine du palais apostolique, en présence du pape Jean-Paul II, des membres de la congrégation pour les Causes des saints et des postulateurs. Le cardinal José Saraiva Martins, préfet de cette congrégation, a présenté une synthèse des biographies de ces futurs bienheureux.

Huit miracles ont été reconnus comme dus à l'intercession
- de Mgr Sigismund Felix Felinski, né à Wojutyn (Ukraine), archevêque de Varsovie et fondateur de la congrégation des Franciscaines de la Famille de Marie (1822-1895);
- du P. Ian Adalbert Balicki, né à Staromiescie (Pologne), prêtre diocésain (1869-1948);
- du P. Ian Beyzym, né à Beyzymy Wielkie (Ukraine), prêtre de la Compagnie de Jésus (1850-1912);
- de Mère Eugenia Ravasco, née à Milan (Italie), fondatrice de l'Institut des Filles des Sacrés-Coeurs de Jésus et Marie (1845-1900);
- de Mère Juana María Condesa Lluch, née à Valence (Espagne), fondatrice de la Congrégation des Servantes de l'Immaculée-Conception, protectrices des travailleuses (1862-1916);
- de Mère Maria Domenica Mantovani, née à Castelletto di Brenzone (Italie), co-fondatrice et première Supérieure générale de l'Institut des Petites Soeurs de la Sainte-Famille (1862-1934);
- de Soeur Sanzia (Janine) Szymkowiak, née à Mozdzanow (Pologne), religieuse de la Congrégation de la Bienheureuse Vierge-des- Douleurs (1910-1942);
- de Ladislas Batthyany-Strattmann, né à Dunakiliti (Hongrie), père de famille (1870-1931).

Cinq décrets reconnaissent que les baptisés suivants ont vécu de façon héroïque les vertus chrétiennes:
- Mère Maria Pia (Teresa Maria) Mastena, née à Bovolone (Italie), fondatrice de l'Institut des Soeurs de la Sainte-Face (1880-1951);
- la servante de Dieu Maria de Jésus-Crucifié Petkovic, née à Blato (Croatie), fondatrice de la Congrégation des Filles de la Miséricorde (1892-1966);
- la servante de Dieu Nemesia (Julia) Valle, née à Aoste (Italie), religieuse de l'Institut des Soeurs de la Charité (1847-1916);
- la servante de Dieu Euphrase du Sacré-Coeur (Rose) Eluvathingal, née à Edathuruhty (Inde), religieuse de la Congrégation Notre-Dame du Carmel (1877- 1952);
- le serviteur de Dieu Ivan Merz, né à Banja Luka (Bosnie), laïc (1896-1928).