Humilité et solidarité, les clés du sacerdoce du Christ, selon Benoît XVI

Discours du pape au terme des exercices spirituels prêchés par le card. Vanhoye

| 1715 clics

ROME, Lundi 18 février 2008 (ZENIT.org) - Il faut redécouvrir l'exemple d'humilité et de solidarité du sacerdoce de Jésus pour pouvoir y participer en profondeur, a affirmé Benoît XVI.

Le pape a prononcé un discours samedi dernier, au terme des exercices spirituels prêchés par le cardinal Albert Vanhoye, secrétaire émérite de la Commission pontificale biblique.

Benoît XVI a remercié le cardinal, après sa dernière méditation sur le thème du rapport entre le sacerdoce ministériel et le cœur sacerdotal du Christ.

Le pape a tout d'abord évoqué l'image du lavement des pieds pour condenser de manière visuelle les réflexions du prédicateur sur la nouveauté du sacerdoce du Christ.

« A travers ses méditations, cette image m'a parlé, a dit le pape. J'ai vu que le nouveau sacerdoce de Jésus se réalise justement là, dans cette attitude, dans cet acte d'humilité extrême ».

« Et il se réalise précisément dans l'acte de la solidarité avec nous, avec nos faiblesses, notre souffrance, nos épreuves, jusqu'à la mort », a-t-il ajouté.

« J'ai ainsi vu également avec un regard nouveau les vêtements rouges de Jésus, qui nous parlent de son sang », a-t-il ajouté.

« Vous nous avez enseigné, Monsieur le cardinal, comment le sang de Jésus était, grâce à sa prière, ‘oxygéné' par l'Esprit Saint. Et il est ainsi devenu force de résurrection et source de vie pour nous ».

Benoît XVI s'est ensuite félicité des « compétences théologiques » et de la « profondeur spirituelle » qui ont marqué les réflexions du cardinal Vanhoye et qui ont permis d' « écouter la voix du Seigneur » et « d'apprendre à nouveau ce qu'est son sacerdoce et le nôtre ».

« Il nous a aidés à entrer dans la participation au sacerdoce du Christ et ainsi également à recevoir le cœur nouveau, le cœur de Jésus, comme centre du mystère de la nouvelle Alliance », a conclu le pape.

Jesús Colina