Partager

Il devrait être appelé "l'ami de la vérité"

L'Osservatore Romano, héroïque contre les totalitarismes Il aurait dû s’appeler “l’ami de la vérité”. Il s’est opposé au nazisme et au communisme. En défense du pape et des pauvres, il a défié les dictateurs de tous les coins du monde. Sa devise …