Il faut ouvrir le domaine de la santé au transcendant, affirme Mgr Barragan

Voyage en Russie et en Pologne du président du conseil pontifical

| 562 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 26 mars 2002 (ZENIT.org) - Il faut ouvrir le domaine de la santé au transcendant, affirme Mgr Javier Lozano Barragan président du conseil pontifical pour la pastorale de la santé qui effectue actuellement un voyage en Russie et en Pologne, indique Radio Vatican.



Hier, pour la promotion de cette même pastorale, Mgr Barragan se trouvait ainsi à Saint-Petersbourg.
Mgr Barragan y a tenu son premier discours au séminaire catholique insistant sur l´impact de la sécularisation sur la pastorale de la santé.

La valeur d´une religion, affirmait en substance Mgr Barragan se mesure à sa capacité de répondre au problème de la souffrance et de la mort. Et cette réponse ne peut être donnée qu´en prenant en considération le dimension transcendante.
"Si la sécularisation, disait Mgr Barragan, a enfermé la santé sur elle-même, il faut la rouvrir au transcendant et introduire en elle un chemin vers le bonheur et le dépassement de la mort. Si nous pouvons faire cela, alors tous les nouveaux points qui ont été redécouverts comme faisant partie intégrante de la santé, dans le monde sécularisé, peuvent servir à la pastorale de la santé. Et il est essentiel que le milieu de la pastorale de la santé rende visible et palpable le mystère de l´Incarnation du Verbe, qui transforme la fragilité de la nature de l´homme, rendue corruptible et menacée par la mort, en chemin de salut et de sûre espérance de la restauration globale de la nature humaine".
"La mort, disait encore Mgr Barragan, est ma dernière étape vers la pleine santé, la pleine harmonie de la résurrection".

Aujourd´hui et demain, Mgr Barragan se trouve à Moscou, et de jeudi à dimanche, il sera à Kaliningrad.
En Pologne, le président du conseil pontifical visitera Lodz lundi prochain, 1er avril, Czestochowa le 2.
Rappelons que pour la journée mondiale du malade, le 11 février, Mgr Barragan était en Inde, au sanctuaire marial de Villankanni puis il a visité des hôpitaux au Tamil Nadu et au Kerala toujours pour promouvoir la pastorale de la santé.