Il y a 20 ans : La Croix de l’Année sainte confiée aux jeunes du monde

| 832 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 22 avril 2004 (ZENIT.org) – Il y a 20 ans jour pour jour, le 22 avril 1984, le pape Jean-Paul II confiait aux jeunes du monde entier la Croix de l’année sainte de la Rédemption: ce geste a eu une fécondité sans précédent.



Une cérémonie commémorative a été organisée à cette occasion, ce jeudi soir, au centre international de jeunes San Lorenzo de Rome, qui dépend du conseil pontifical pour les laïcs, en présence du président de ce dicastère Mgr Stanislas Rylko. La section jeunes est confiée à un Français, l’ancien recteur des sanctuaires de Paray le Monial, le P. Francis Kohn.

Elle avait suscité les prières des pèlerins tout au long de l’année sainte en la basilique Saint-Pierre. Les jeunes lui ont fait faire depuis plus d’une fois le tour du monde, en Europe, en Asie, en Amérique et en Océanie.

Elle a été portée par les jeunes en avion, en train, en camion, ou par des chiens de traîneau jusqu’auprès des Esquimaux : une exposition photographique rappelle ce parcours à San Lorenzo.

En 1984, la Tchécoslovaquie était encore sous le joug communiste lorsque de la part du pape des jeunes l’ont fait passer clandestinement dans leur bus jusqu’à Prague où le cardinal Tomasek l’a accueillie comme un don de Dieu à l’Eglise du silence.

En 1993, après la journée mondiale des jeunes de Manille, la Croix de l’année sainte était si fatiguée qu’elle a été offerte au centre internationale San Lorenzo de Rome où elle est désormais vénérée par les jeunes, à deux pas de Saint-Pierre. Sa sœur jumelle, plus légère, et pensée, elle pour voyager a continué cette mission.

Lors du Jubilé de l’an 2000, la Croix avait été dressée à Rome au Circo Massimo, où des milliers de prêtres recevaient les confessions de centaines de milliers de jeunes. Nombre d’entre eux se sont préparés à se confesser en se recueillant d’abord au pied de cette croix, ou bien sont venus pour un temps d’action de grâce après leur confession.

Chaque deux ou trois ans à Rome, lors de la messe des Rameaux, les jeunes du pays qui vient d’organiser la Journée mondiale la confient comme un "témoin" à ceux qui organisent la prochaine Journée mondiale.

Ainsi, cette année, ce sont les jeunes Canadiens, qui, avec une certaine nostalgie, ont passé le témoin aux jeunes d’Allemagne. La croix parcourt maintenant ce pays, rassemblant les jeunes et les préparant à la JMJ de Cologne en août 2005.

Signe de l’amour du Christ et de la Vie qui jaillit du Côté du Christ ouvert, cette croix des jeunes, cette croix de l’année sainte, est ainsi un vrai sacramental qui aide les jeunes dans leur chemin spirituel.

Enfin, depuis les Rameaux 2003, en l’année du Rosaire, le pape a également confié aux jeunes une icône de la Vierge Marie, qui désormais accompagne le pèlerinage de la Croix.