Il y a dix ans, l’enlèvement des moines de trappistes de Tibhirine

| 858 clics

ROME, Mardi 28 mars 2006 (ZENIT.org) – Alors que l’enquête sur la mort des moines de Notre-Dame de l’Atlas à Tibhirine semble enlisée, les media catholiques, y compris en Italie évoquent l’anniversaire de leur enlèvement, comme l’agence missionnaire italienne Misna et Radio Vatican.



« Ils étaient très proches des habitants locaux, ils avaient créé une petite coopérative avec quatre pères de famille, ils travaillaient au potager avec eux puis ils vendaient leurs produits. Ils avaient fondé un groupe de dialogue islamo-chrétien ; ils étaient aimés de tous » : Sœur Augusta Tescari, trappiste, a évoqué en ces termes au micro de Radio Vatican le souvenir des sept moines trappistes enlevés et assassinés il y a 10 ans en Algérie, dans la nuit entre le 26 et le 27 mars 1996 : les PP. Christophe Lebreton, Christian de Chergé, Bruno Lemarchand, Paul Favre-Miville, Célestin Ringeard, Luc Dochier, et Michel Fleury.

« Ils ont donné leur vie par amour, par fidélité envers un peuple différent », a ajouté la religieuse se référant aux sept moines français du monastère Notre Dame de l’Atlas, à Tibhirine, près de Médéa, enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 et tués deux mois plus tard.

Aujourd’hui encore, le doute plane sur l’assassinat des moines qui, selon la thèse officielle, aurait été orchestré par Djamel Zitouni, un membre du Groupe islamique armé (Gia). D’anciens militaires ont cependant mis en cause les services secrets ainsi que les dirigeants des forces armées.