Imiter Jésus c'est "faire de sa vie un don"

Paroles du pape lors de l'angélus

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 758 clics

Participer à l'Eucharistie conduit à « imiter » le Christ, en « faisant de sa vie un don ». Cela se traduit en « comportements généreux envers le prochain », a souligné le pape François lors de l'angélus de ce 22 juin 2014, place Saint-Pierre.

Le pape a évoqué la fête du Saint-Sacrement, ou fête du Corps et Sang du Christ, aussi appelée Corpus Domini et Corpus Christi, célébrée ce dimanche en de nombreux pays : l'occasion de « redécouvrir la beauté de l'Eucharistie », « le trésor le plus précieux » laissé par Jésus et « d'en faire le centre de sa vie, spécialement dans la Messe dominicale et dans l'adoration ».

Jésus « n'est pas venu en ce monde pour donner quelque chose, mais pour se donner lui-même », pour donner « sa vie comme nourriture pour ceux qui ont foi en Lui », a souligné le pape.

La communion avec le Seigneur conduit à « l'imiter », en faisant de sa vie « un pain rompu pour les autres » c'est-à-dire « en faisant de sa vie un don ». Cela se traduit en « comportements généreux envers le prochain », a-t-il expliqué.

La charité du Christ, « accueillie avec un cœur ouvert, transforme [l'homme], le rend capable d'aimer non pas selon la mesure humaine, toujours limitée, mais selon la mesure de Dieu », qui est « sans mesure », a poursuivi le pape.

Ainsi il devient capable d'aimer « même celui qui ne l'aime pas : et cela n'est pas facile », a-t-il fait observer : « Quand nous savons qu'une personne ne nous aime pas, nous sommes aussi portés à ne pas l'aimer... Mais nous devons aimer même celui qui ne nous aime pas, nous opposer au mal par le bien, pardonner, partager, accueillir. »

L'Eucharistie fait « mûrir un style de vie chrétien », que le pape a décrit ainsi : « docilité à la Parole de Dieu, fraternité entre les hommes, courage du témoignage chrétien, créativité de la charité, capacité de donner espérance aux découragés, d'accueillir les exclus ».

Chaque fois que le croyant « participe à la messe et se nourrit du Corps du Christ », la présence du Christ et de l'Esprit-Saint agit en lui, « modèle son coeur », lui communiquent « des attitudes intérieures qui se traduisent en comportements selon l’Évangile », a-t-il ajouté.