"Implorons de Marie le don de la paix"

Angélus de dimanche 23 mars

| 193 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 27 mars 2003 (ZENIT.org) - "Implorons de Marie le don de la paix", disait le pape lors de l'angélus de dimanche dernier, 23 mars, à la fin de la célébration des béatifications. "Nous lui confions en particulier les victimes de ces heures de guerre et les membres des familles qui souffrent", ajoutait Jean-Paul II.



Voici le texte intégral de l'allocution du pape dans la traduction de l'Osservatore Romano en français du 26 mars (cf. vatican.va).

- Allocution de Jean-Paul II -

Au terme de cette célébration solennelle, je désire adresser un salut cordial et reconnaissant à tous les pèlerins présents pour rendre hommage aux nouveaux bienheureux.

Je vous salue, chers pèlerins de langue française, vous qui êtes venus à Rome à l'occasion de la béatification du Père Pierre Bonhomme. J'adresse un salut spécial à Mgr Gaidon, Evêque de Cahors, aux Soeurs de Notre-Dame du Calvaire et aux Autorités civiles présentes. Puissiez-vous tous, à l'exemple du nouveau bienheureux, puiser dans la Parole de Dieu la force pour votre mission quotidienne!

Je salue de tout coeur tous les amis de Suisse et d'Autriche qui sont venus en pèlerinage à Rome à l'occasion de la béatification de Mère Caridad Brader et du Docteur László Batthyány-Strattmann. A travers divers styles de vie, les nouveaux bienheureux se sont placés avec le même dévouement au service de Dieu et de son commandement d'amour. Qu'ils soient pour vous des exemples vivants dans la foi et dans le témoignage de la compréhension entre les peuples.

J'adresse un salut cordial au Président de la République hongroise, M. Ferenc Mádl, aux membres de la Conférence épiscopale hongroise ici présents et aux fidèles qui sont arrivés de Hongrie et de Slovaquie. Que l'exemple du bienheureux Lázlo Batthyány-Strattmann, qui a prié chaque jour le saint Rosaire avec sa famille, vous renforce dans la vénération de la Madone.

En concluant cette célébration par la prière de l'Angelus, je désire saluer Messieurs les Cardinaux, Evêques, prêtres, et fidèles, et tout particulièrement les religieuses des Instituts fondés par les nouvelles bienheureuses Dolores Rodriguez Sopeña, Juana Condesa Lluch et Caridad Brader, ainsi que les représentants des Autorités civiles venus de divers pays de langue espagnole. Edifiés par les exemples de ces femmes extraordinaires, puissiez-vous apprendre, à l'école de Marie, à contempler Jésus-Christ, Prince de la Paix, modèle suprême de tout chrétien.

Nous nous adressons à présent à la Très Sainte Vierge Marie, que les nouveaux bienheureux ont aimée et vénérée avec une dévotion particulière. Nous implorons d'elle, en particulier en ce moment, le don de la paix. Nous lui confions en particulier les victimes de ces heures de guerre et les membres des familles qui souffrent. Je me sens spirituellement proche d'eux à travers l'affection et la prière.

© L'Osservatore Romano