Inde : le catholicos orthodoxe syro-malankar au Vatican

Rencontre avec le pape François le 5 septembre

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 598 clics

Le catholicos de l’Église orthodoxe syro-malankare rencontrera le pape François le 5 septembre prochain, au Vatican

Le catholicos Moran Baselios Marthoma Paulose II, chef de l’Église orthodoxe syro-malankare, enracinée en Inde, sera en effet à Rome du 4 au 6 septembre 2013, dans le cadre d'une visite pastorale aux fidèles de son Église présents en Europe.

Au cours de son séjour à Rome, le catholicos Moran Baselios Marthoma Paulose II visitera le tombeau de l'apôtre Pierre et sera reçu au Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Selon un communiqué du dicastère, l’Église orthodoxe malankare est divisée en deux communautés : l’Église syro orthodoxe malankare d'une part, en pleine communion avec le patriarche syro orthodoxe d’Antioche, et l’Église orthodoxe syro-malankare d'autre part, autonome, sous la conduite de Moran Baselios Marthoma Paulose II.

Aujourd'hui l’Église orthodoxe syro-malankare compte quelque 2.500.000 membres sur 30 diocèses, desservis par 33 évêques et plus de 1700 prêtres.

La note rappelle aussi les deux rencontres historiques entre le catholicos Moran Mar Baselios Marthoma Mathews I et Jean-Paul : en 1983 à Rome et en 1986 à Kottayam, en Inde.

Ces rencontres ont notamment donné naissance à la Commission mixte internationale pour le dialogue entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe syro-malankare, dont l'un des fruit est la Déclaration christologique commune de 1990.

Depuis 1989, deux dialogues parallèles ont lieu chaque année au Kerala, en Inde du sud. L'un avec l’Église syro orthodoxe malankare d'une part, et l'autre avec l’Église orthodoxe syro-malankare.

Ces dialogues se focalisent essentiellement sur trois thématiques : l'histoire de l’Église en Inde, l'ecclésiologie et le témoignage commun.