Inde : Une guérison miraculeuse pourrait conduire Mère Teresa à la sainteté

| 2441 clics

ROME, Vendredi 5 octobre 2007 (ZENIT.org) – La bienheureuse mère Teresa de Calcutta pourrait avoir surmonté le dernier obstacle sur le chemin de la sainteté, si le Vatican approuve une guérison miraculeuse qu’un prêtre salésien affirme avoir connue à l’occasion du 10e anniversaire de sa mort.



Le père V.M. Thomas soutient que l’intercession de mère Teresa l’a guéri d’un calcul à l’urètre. Les médecins du prêtre assurent qu’il avait un calcul de 13 millimètres de diamètre et que le prêtre devait se soumettre à une intervention chirurgicale, mais le calcul a disparu de manière « inexplicable », après qu’il ait célébré la messe et prié mère Teresa le 5 septembre, anniversaire de sa mort.

Le prêtre salésien âgé de 56 ans, vit à Guwahati, première ville de l’Inde du Nord Ouest, à 1.960 kilomètres de New Delhi. Il a fréquenté mère Teresa jusqu’à sa mort en 1997.

Dans un dossier qui circule parmi ses amis, le père Thomas affirme avoir souffert de douleurs abdominales à partir du 13 février. Mgr Menamparampil, archevêque de Guwahati, a soumis le dossier, qui inclut une lettre du père Thomas avec des copies de ses certificats médicaux, à l’agence « UCA News ».

Le 26 juillet les chirurgiens de Guwahati lui ont conseillé une intervention chirurgicale, mais le père Thomas a voulu attendre. Le 27 août il a à nouveau rencontré les médecins après avoir été pris de douleurs « atroces ».

Il est entré à l’hôpital de Guwahati le 4 septembre. Les examens ont confirmé la présence d’un calcul dans l’urètre et les médecins ont fixé l’intervention pour le 6 septembre. La préparation a débuté dans la soirée du 5, mais l’après-midi du 6, quand a été effectuée la dernière radiographie précédant l’intervention, les médecins n’ont plus trouvé le calcul. Une nouvelle radiographie a confirmé l’absence de calcul.

Les médecins ont donc ordonné une séance d’ultrasons par le radiologue qui l’avait effectuée le 4 septembre, mais cette fois encore le résultat s’est révélé négatif. Selon les notes du prêtre, le chirurgien a affirmé que « la disparition du calcul n’avait pas d’explication médicale ».

Le père Thomas est certain que le calcul a été miraculeusement retiré de son corps lorsqu’il a célébré une messe à Shishu Bhavan, une maison pour enfants abandonnés que mère Teresa avait ouverte à Guwahati. Le P. Thomas avait demandé aux sœurs et aux autres personnes présentes de prier pour lui, notamment à travers l’intercession de mère Teresa.

Dans son rapport, Subbash Khanna, le chirurgien, a affirmé qu’il avait soigné le père Thomas pendant trois mois. Son diagnostic révèle qu’il avait détecté la présence d’un calcul dans l’urètre, mais qu’il souffrait aussi de diabète et d’hypertension.

Dans ses notes, le docteur Khanna a écrit que le 5 septembre, le père Thomas s’est rendu à Shishu Bhavan pour célébrer la fête de mère Teresa. A son retour, il se sentait bien et a dormi paisiblement.

Divers examens avant l’intervention prévue pour l’après-midi ont laissé les médecins perplexes, parce que « le calcul ne se trouvait plus dans l’urètre, et n’avait pas été expulsé dans les urines ». « L’opération a donc été annulée » a-t-il ajouté.

Dans son rapport en date du 11 septembre, le chirurgien affirme : « Il semble vraiment miraculeux que le calcul, qui n’avait pas été éliminé par la médecine, ait disparu précisément ce jour-là ».

Pour que la bienheureuse mère Teresa soit proclamée sainte, il est nécessaire, selon la procédure vaticane, qu’advienne un miracle après sa béatification (qui a eu lieu le 19 octobre 2003).