Indonésie : Chrétiens et musulmans contre la fermeture d’une église

Manifestation le jour des Rameaux

| 1630 clics

ROME, Mardi 19 avril 2011 (ZENIT.org) - A Jakarta, chrétiens et musulmans manifestent contre la fermeture d'une église par les autorités, rapporte aujourd'hui « Eglises d'Asie », l'agence des Missions étrangères de Paris.

Environ 500 fidèles de l'Eglise chrétienne (protestante) d'Indonésie (GKI) (1) ont célébré l'office des Rameaux dimanche 17 avril dernier devant le palais présidentiel à Jakarta, en signe de protestation contre la fermeture de l'un de leurs lieux de culte par les autorités locales. La célébration a été suivie d'une manifestation rassemblant plusieurs centaines de sympathisants appartenant à différentes confessions religieuses.

Le temple Yasmin de la GKI, situé à Bogor, une ville au sud de Jakarta, a été fermé en février 2008, à la suite d'accusations de prosélytisme faites à l'encontre des chrétiens par des groupes extrémistes musulmans. Bien que la Cour Suprême ait annulé l'ordre de fermeture du lieu de culte, les autorités locales ont maintenu leur décision et n'autorisent toujours pas les fidèles à approcher de l'église.

Lors de la célébration, qui a duré trois heures, le Rév. Ujang Tanu Saputra a rappelé que « Jésus avait apporté un message de paix que [les croyants] étaient tous appelés à partager avec leur prochain ». Un thème repris par les nombreux participants, membres d'autres dénominations protestantes, catholiques, bouddhistes et même musulmans, dont les leaders se sont adressé à la foule afin de lui faire part de leur soutien « contre la discrimination et la violence » (2).

« Nous prions Dieu d'éclairer notre nation, pour que règne le respect mutuel. Ce pays est notre patrie et il ne devrait y avoir aucune discrimination envers quiconque », a déclaré le Rév. Andreas Anangguru Yewangoe, président de la Communion des Eglises d'Indonésie (PGI), la plus importante fédération protestante du pays. « Nous prions aussi Dieu d'inspirer le gouvernement de notre pays ainsi que les autorités locales afin qu'ils fassent respecter la Constitution et les droits de chaque citoyen », a-t-il ajouté. Ardent défenseur de la liberté religieuse et du dialogue entre les différentes communautés, le pasteur ne cesse de demander depuis des années au gouvernement de garantir la liberté de religion et l'égalité entre les citoyens, principes définis par la Constitution de 1945.

L'Indonésie est le premier pays musulman au monde (240 millions d'habitants dont plus de 85 % appartiennent à l'islam). La minorité chrétienne y représente 10 % de la population.

Pour en savoir plus :

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-sud-est/indonesie/a-jakarta-chretiens-et-musulmans-manifestent-contre-la-fermeture-d2019une-eglise-par-les-autorites

(1)        L'Eglise chrétienne d'Indonésie (Gereja Kristen Indonesia - GKI) a été créée en 1962 par l'union de trois Eglises protestantes, l'Eglise chrétienne de Java-Ouest, l'Eglise chrétienne de Java-Centre et l'Eglise chrétienne de Java-Est, union parachevée en 1988 sous une forme œcuménique.

(2)           Parmi les organisations apportant leur soutien à l'église de Yasmin, étaient présents entre autres le Wahid Institute, le Human Right Working Group (HRWG), le Setara Institute for Democracy and Peace, la Fellowship of Indonesian Churches et l'Indonesian Conference on Religion and Peace. Voir également Ucanews, 18 avril 2011, Compass Direct News, 1er avril 2011

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.