Inondations en Argentine : proximité du pape

Appel aux autorités civiles et ecclésiales

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 999 clics

Le pape François exprime sa proximité et ses prières pour les victimes des inondations meurtrières en Argentine. Il appelle les autorités civiles et ecclésiales à procurer l’aide nécessaire à ceux qui ont perdu leur foyer.

De violents orages accompagnés de pluies diluviennes ont en effet causé la mort de 6 personnes à Buenos Aires dans la nuit de lundi à mardi 2 avril et 48 personnes dans la zone de La Plata, proche de la capitale, dans la nuit de mardi à mercredi 3 avril.

Le pape a adressé un message de condoléances pour les victimes à Mgr Mario Aurelio Poli, archevêque de Buenos Aires, par l’intermédiaire de son cardinal Secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone.

Le pape est « profondément attristé » par les nouvelles des graves dommages subis par sa terre natale, peut-on lire dans le message. Il offre ses prières « pour l’éternel repos des défunts » et exprime « sa paternelle proximité spirituelle à toutes les victimes et à leurs familles ».

Il encourage également « les autorités civiles et ecclésiales » ainsi que « les personnes de bonne volonté » à procurer « l’aide nécessaire à ceux qui ont perdu leur foyer ou leurs biens personnels » avec « charité et esprit de solidarité chrétienne ».

Enfin, le pape François donne « aux victimes et à ceux qui les secourent sa bénédiction apostolique réconfortante », comme « signe de proximité au peuple Argentin bien-aimé ».

Selon l’agence vaticane Fides, l’archevêque de La Plata, Mgr Hector Aguer, a indiqué que l’une des zones les plus touchées est celle du grand séminaire San José et de la paroisse adjacente Notre-Dame de la Miséricorde, qui ont subi de graves dommages.

Toutefois, précise la même source, "les séminaristes ont offert un refuge, de la nourriture et des couvertures à des dizaines de personnes, résidents et passagers des transports en commun, qui ont dû passer la nuit dans la maison de formation sacerdotale".

Pour le quotidien argentin Clarin, qui fait état de plus 3.000 personnes évacuées, outre des problèmes d'infrastructure pour des centaines de milliers de personnes, cette inondation est la plus meurtrière de l'histoire de La Plata.