Intentions de prière du Pape François pour février 2014

Il est beau d'être âgé!

Rome, (Zenit.org) P. Frédéric Fornos, S. J. | 1149 clics

Chaque mois le pape François confie deux intentions de prière, deux défis qu’il discerne pour notre monde et la mission de l’Eglise. Les deux intention de février 2014 sont les suivantes: 

Intention de prière universelle : Prions pour que la sagesse et l'expérience des personnes âgées soient reconnues dans l'Eglise et dans la société.

Intention de prière pour l'évangélisation : Prions pour que les prêtres, les religieux et les laïcs collaborent généreusement à la mission d'évangélisation.

Le Père Frédéric Fornos commente pour ZENIT l’intention universelle. La deuxième intention est traitée dans le webmagazine gratuit « Prier au cœur du monde » : http://www.apostolat-priere.org/index.php/derniere-minute.html


IL EST BEAU D’ÊTRE AGÉ !

Une société dominée par la logique de l'efficacité et du profit et qui repousse les personnes âgées, comme non productives, est une société qui développe une « culture du rebut ». C’est ce que dénonce le pape François qui ajoute : « Je pense que nous commettons une injustice à l’égard des personnes âgées, nous les laissons de côté comme si elles n’avaient rien à nous donner; elles ont la sagesse, la sagesse de la vie, la sagesse de l’histoire, la sagesse de la patrie, la sagesse de la famille. Et nous avons besoin de cela ! »

Bien sûr, il ne suffit pas d’être âgé pour être sage. La sagesse n'est pas automatique, elle se déploie avec le temps, dans la traversée de la vie et la relecture de l'expérience. Certaines personnes âgées peuvent être enfermé dans les ressentiments et les reproches, ou même être désabusé et cyniques. Cependant, bien que la sagesse reste un don de l'Esprit, on peut considérer que la maturité fait grandir naturellement en sagesse la majorité des humains.

Notre société ne semble pourtant pas toujours reconnaître cette sagesse de la vie, avec la mémoire qui s’y rattache, si essentielle à notre existence personnelle et collective. Notre culture occidentale dans sa recherche de rentabilité, privilégie sans aucun doute la nouveauté et le progrès. Elle se tourne trop souvent vers la satisfaction du bien-être absolu proposé par une culture hédoniste et estime que la personne âgée est devenue une charge. Le Pape François est revenu, à plusieurs reprises, sur cette « culture de rebut » (1) qui contamine tout le monde et rejette les anciens. Certains parlent même d’« une euthanasie cachée, qui est de ne pas s’en soucier, de ne pas les prendre en compte, de les laisser tomber » (2). Le Pape souligne au contraire leur dignité inaliénable, même et surtout lorsqu’ils sont malades et réduits au silence par des pathologies neurodégénératives (3). Il nous invite à une « culture de la rencontre ». Dans l'Eglise, il faut admettre que la sagesse et l’expérience des personnes âgées est particulièrement reconnue. En décalage certain avec la société ce sont surtout des anciens qui y exercent les responsabilités. L'âge limite pour le départ à la retraite de ses responsables y est plus avancé que dans l'entreprise et, dans les paroisses, nombre de laïcs du 3ème âge sont très actifs (équipes de funérailles, Service Evangélique des Malades, sacristie, prière, etc ).

Ailleurs dans le monde, les anciens sont perçus  comme un don, ils sont appréciés et valorisés, mais il est triste de constater que les cultures urbaines et l’influence occidentale tendent à changer les choses. Benoît XVI, se reconnaissant comme une personne âgée parmi les autres, s’exclamait « Il est beau d’être âgé ! » et disait aux anciens : « Vous êtes une richesse pour la société, même dans la souffrance et la maladie… la prière des personnes âgées peut protéger le monde » (4) De son côté, François disait aux cardinaux juste après son élection : « Probablement la moitié d'entre nous est du troisième âge. On dit, et j'ai le plaisir de le dire, que la vieillesse est pour la vie siège de la sagesse. Comme les vieux Siméon et Anne, les personnes âgées ont la sagesse d'avoir vécu. Et c'est cette sagesse qui leur a permis de reconnaître Jésus. A nous d'offrir cette sagesse aux jeunes » (5)

Prenons le temps de nous rendre proches et attentionnés envers les personnes âgées de notre entourage et celles que nous rencontrons, ouvrons l’oreille à leur sagesse pour qu’elle porte des fruits dans nos vies.

P. Frédéric Fornos, jésuite

PS – J’ai été nommé fin septembre Directeur général Délégué de l’Apostolat de la Prière et du Mouvement Eucharistique des Jeunes, par le Supérieur général de la Compagnie de Jésus. Je quitterai donc mes fonctions début mars pour aller à Rome et animer le réseau de prière du Pape. Mon successeur comme Directeur national en France est le Père Xavier Jahan, jésuite.

L’Apostolat de la prière est le service officiel des intentions de prière du Pape. Nouveau site :
www.apostolat-priere.fr

(1) En particulier l’Audience du 5 juin 2013 lors de la Journée mondiale de l'environnement.
(2) Discours au monde du travail - 22 septembre 2013, à Cagliari (Sardaigne)
(3) A l’occasion de la Conférence internationale du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé – 23 novembre 2013
(4) Dans une maison de retraite à Rome – 12 novembre 2012
(5) Allocution du Pape François au Sacré-Collège le 15 mars 2013