Intentions de prière du Pape François pour novembre 2013

Prenons soin de nos prêtres !

Rome, (Zenit.org) P. Frédéric Fornos, S. J. | 2322 clics

Chaque mois le pape François nous confie deux intentions de prière, deux défis qu’il discerne pour notre monde et la mission de l’Eglise :

Intention de prière universelle:
Prions pour que les prêtres qui font l'expérience de difficultés soient réconfortés dans leurs souffrances, soutenus dans leurs doutes et confirmés dans leur fidélité.

Intention de prière pour l'évangélisation:
Prions pour que les Eglises d'Amérique latine envoient des missionnaires dans d'autres Eglises, comme fruit de la mission continentale.

Le Père Frédéric Fornos commente pour ZENIT l’intention universelle. La deuxième intention est traitée dans le webmagazine gratuit « Prier au cœur du monde » : http://www.apostolat-priere.org/index.php/derniere-minute.html

***

Prenons soin de nos prêtres !

Bien que de nombreux prêtres soient heureux d’être au service de Jésus-Christ et de son Eglise, il y en a aussi qui sont en difficulté, souffrent, doutent et luttent au fond de leur cœur. Les raisons en sont nombreuses : l’activisme avec le stress qui lui est lié, le découragement face aux situations pastorales, la solitude mal vécue, le vieillissement et les blessures psychologiques, le soutien insuffisant de leur communauté paroissiale, etc. Le Pape François nous invite à prier pour eux.

La plupart des difficultés nous semblent connues. On pense souvent à celles qui concernent le célibat, aujourd’hui discrédité et imaginé comme impossible à vivre par beaucoup. – Mais le mariage chrétien, qui est une autre vocation évangélique est tout aussi difficile à vivre ! - Les difficultés sont à la hauteur des joies et des grâces données par Dieu. En effet, toute vocation est source de joie et Il est fidèle Celui qui appelle.

Il ne s’agit pas non plus de difficultés causées par l’effondrement de la pratique religieuse en elle-même, laissant des petites communautés vieillissantes, ou celles que la presse s’empresse d’étaler dans les journaux, mais il s’agit de combats spirituels plus intimes nés de la passion d’être au service de la mission du Christ.

Bien-sûr ce n'est pas toujours facile d'être fidèles à l'Evangile que Jésus-Christ nous a confié. Dans un monde de grande mobilité, aux moyens de communication privilégiant l'immédiateté, le risque d'être fragmenté par les nombreuses sollicitations et d'en être parfois submergé est bien réel. Dans ce monde, notre monde... il est donc plus que jamais nécessaire pour nous, prêtres de Jésus-Christ, de demeurer dans la prière, dans le cœur à cœur avec Celui qui nous confie sa mission.

Pour autant, cela ne suffit pas toujours car chacun de nous peut avoir à traverser un jour ou l’autre des difficultés et des souffrances. Si notre foi en Jésus-Christ, notre prière et la méditation régulière de la Bible peuvent nous aider, nous les prêtres, à les traverser, le soutien d’un ami, d’un frère, d’un proche, est inestimable. Je suis soutenu moi-même par ma communauté religieuse. Nous nous retrouvons pour prier, prendre le repas, et si parfois j’ai un moment de blues, je peux toujours parler avec l’un ou l’autre. Et cela change tout.

Ce n’est pas toujours le cas pour les prêtres diocésains. C’est la raison pour laquelle cette intention vient interpeller, interroger les communautés chrétiennes. Elles sont invitées à « réconforter », « soutenir » et « confirmer » les prêtres dans leur mission. Avec générosité, ils se sont mis au service de tous mais ils peuvent parfois être en souffrance. Il ne s’agit pas de se lancer dans des « embrassades gratuites » aux prêtres à la sortie de la messe, comme cela peut se faire, mais tout simplement que notre attention et affection fraternelle se rendent proches.

L’Apostolat de la prière est le service officiel des intentions de prière du Pape :
www.apostolat-priere.org