Intentions de prière : Moyens de communication et chrétiens de Chine

Le 24 mai, fête de N.-D. de Sheshan

| 1677 clics

ROME, Lundi 2 mai 2011 (ZENIT.org) - En mai, Benoît XVI invite les catholiques à prier pour les moyens de communications sociales et pour l'Eglise en Chine. Deux intentions dont l'apostolat de la prière propose des commentaires.

Le premier vendredi du mois - vendredi prochain, 6 mai - l'apostolat de la prière propose aussi : 30 minutes pour le monde.

L'intention générale de prière de Benoît XVI pour le mois de mai est : « Pour que ceux qui travaillent dans les moyens de communication respectent toujours la vérité, la solidarité et la dignité de chaque personne ».

Son intention missionnaire est : « pour que le Seigneur donne à l'Église en Chine de persévérer dans la fidélité à l'Évangile et de grandir dans l'unité ».

L'apostolat de la prière propose aussi tout un dossier sur les chrétiens en Chine : les chrétiens y seraient près de 60 millions dont environ 12 millions de catholiques : « L'intention de ce mois nous réveille ! »

Rappelons que le pape Benoît XVI demande à toute l'Église de prier spécialement pour la Chine chaque année, le 24 mai, en union avec le sanctuaire de Notre-Dame de Sheshan.

Dans la Lettre aux catholiques de République populaire de Chine du 27 mai 2007, le pape Benoît XVI avait dit son vœu de voir la fête de Marie, Auxiliatrice des chrétiens, qui est vénérée près de Shanghaï, devenir une journée de prière pour l'Église en Chine.

Voici la prière de Benoît XVI :

Vierge Très Sainte, Mère du Verbe incarné et notre Mère,

vénérée dans le sanctuaire de Sheshan sous le vocable d'« Aide des chrétiens »,

toi vers qui toute l'Église qui est en Chine regarde avec une profonde affection,

nous venons aujourd'hui devant toi pour implorer ta protection.

Tourne ton regard vers le peuple de Dieu et guide-le avec une sollicitude maternelle

sur les chemins de la vérité et de l'amour, afin qu'il soit en toute circonstance

un ferment de cohabitation harmonieuse entre tous les citoyens.

Par ton « oui » docile prononcé à Nazareth, tu as permis

au Fils éternel de Dieu de prendre chair dans ton sein virginal

et d'engager ainsi dans l'histoire l'œuvre de la Rédemption,

à laquelle tu as coopéré par la suite avec un dévouement empressé,

acceptant que l'épée de douleur transperce ton âme,

jusqu'à l'heure suprême de la Croix, quand, sur le Calvaire, tu restas

debout auprès de ton Fils, qui mourait pour que l'homme vive.

Depuis lors, tu es devenue, de manière nouvelle, Mère

de tous ceux qui accueillent dans la foi ton Fils Jésus

et qui acceptent de le suivre en prenant sa Croix sur leurs épaules.

Mère de l'espérance, qui, dans l'obscurité du Samedi Saint,

avec une confiance inébranlable, est allée au devant du matin de Pâques,

donne à tes fils la capacité de discerner en toute situation,

même la plus obscure, les signes de la présence aimante de Dieu.

Notre-Dame de Sheshan, soutiens l'engagement de tous ceux qui, en Chine,

au milieu des difficultés quotidiennes, continuent à croire, à espérer, à aimer,

afin qu'ils ne craignent jamais de parler de Jésus au monde et du monde à Jésus.

Dans la statue qui domine le sanctuaire, tu élèves ton Fils,

le présentant au monde avec les bras grands ouverts en un geste d'amour.

Aide les catholiques à être toujours des témoins crédibles de cet amour,

les maintenant unis au roc qui est Pierre, sur lequel est construite l'Église.

Mère de la Chine et de l'Asie, prie pour nous maintenant et toujours. Amen !