Intercession de Jean-Paul II : La prière des Petites sœurs des Maternités catholiques exaucée

Guérison de Sœur Marie-Simon-Pierre

| 1906 clics

ROME, Jeudi 29 mars 2007 (ZENIT.org) – La prière des Petites sœurs des Maternités catholiques exaucée : elles ont obtenu par l’intercesison de Jean-Paul II la guérison de Sœur Marie-Simon-Pierre, 45 ans, affectée de la maladie de Parkinson.



C’est ce que révèle aujourd’hui un communiqué de Mgr Claude Feidt, archevêque d’Aix et d’Arles, « au sujet de la guérison d’une religieuse en rapport avec l’intercession du Serviteur de Dieu Jean Paul II (Karol Wojtila) ».

Une conférence de presse aura lieu à ce sujet demain, vendredi 30 mars, à la Maison diocésaine d’Aix-en-Provence, à 10h30.

« Le 2 juin 2005 au soir, précise le communiqué, une religieuse de l’institut des Petites Sœurs des Maternités catholiques, de la Maternité de l’Etoile, à Puyricard près d’Aix-en-Provence, a été guérie d’une maladie diagnostiquée comme maladie de Parkinson et qui avait atteint un stade avancé ».

« Cette guérison, ajoute l’archevêque, en lien avec la prière que les Sœurs de tout l’institut faisaient monter vers Dieu par l’intercession de Jean Paul II depuis le décès de celui-ci, survenu exactement deux mois auparavant, s’est produite de manière telle que l’archevêque d’Aix et d’Arles, à la demande du Postulateur de la cause de canonisation de Jean Paul II, a décidé d’ouvrir une enquête approfondie ».

« Ce ‘procès informatif’ qui a duré un an a requis la coopération de plusieurs experts. Il vient d’être conclu, à Aix-en-Provence, ce vendredi 23 mars 2007. Les actes de ce procès seront transmis prochainement à la Congrégation romaine pour les Causes des Saints qui jugera si le cas doit être proposé au Pape Benoît XVI, en vue de la reconnaissance d’un miracle dû à l’intercession de son prédécesseur », fait observer le communiqué.

Comme Mgr Slawomir Oder, le postulateur de la cause, le faisait observer mardi dernier (cf. Zenit du 27 mars), le communiqué fait remarquer : « Il se trouve que la conclusion de ce procès aixois coïncide pratiquement avec celle du procès sur la vie et les vertus du Serviteur de Dieu Jean Paul II, instruit dans le diocèse de Rome, qui se déroulera le 2 avril 2007 à midi, en la Basilique Saint Jean de Latran ».

Pour ce qui est de la réserve observée par le diocèse, Mgr Feidt tient à souligner : « Le sérieux d’une enquête à conduire dans la plus grande sérénité et le respect de la vie privée de la religieuse concernée, qui a pleinement repris ses activités depuis sa guérison, expliquent qu’aucune information à ce sujet n’ait été donnée par l’archevêché d’Aix-en-Provence jusqu’à présent ».