Internet: le discernement chrétien, passage obligé

Le pape reçoit le Conseil pontifical pour les laïcs

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 572 clics

Entre "opportunités" et "illusions dangereuses", Internet exige du discernement : le chrétien est invité à en reconnaître les éléments positifs, sans compromis avec "la fausse monnaie" et sans peur de la confrontation, explique le pape François.

Le pape a reçu les participants à l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour les laïcs, sur le thème « Annoncer le Christ à l'ère numérique », samedi dernier, 7 décembre 2013, au Vatican.

Internet est « un domaine privilégié pour l'action des jeunes », a souligné le pape, encourageant à « examiner chaque chose » parmi « les opportunités et les dangers de la Toile » : on y trouve en effet « de l'argent falsifié, des illusions dangereuses et des pièges à éviter » mais, « guidés par l'Esprit Saint », on y trouve aussi « de précieuses opportunités pour conduire les hommes à la voie lumineuse du Seigneur ».

Le pape a donné en exemple le discernement des Pères de l’Eglise, confrontés à l’héritage de la culture grecque : « face aux philosophies de grande profondeur et à une méthode éducative d'une valeur exceptionnelle, cependant mêlées d'éléments païens, les Pères n’ont pas fui la confrontation ».

Mais « ils ne firent pas pas pour autant de compromis avec certaines idées en opposition avec la foi » : « ils surent reconnaître et assimiler les concepts les plus élevés, les transformant de l'intérieur à la lumière de la Parole de Dieu ».

Il s’agit de mettre en pratique ce que demande saint Paul : « Examinez en détail chaque chose et prenez ce qui est bon » (1 T 5,21), a expliqué le pape.

L’évangélisation sur Internet passe par « la rencontre de femmes et hommes réels, souvent blessés ou perdus », c’est-à-dire par « des relations humaines authentiques et directes », pour « leur offrir de vraies raisons d'espérer », a-t-il ajouté.

Le pape a également salué les initiatives récentes du dicastère, en particulier le séminaire d'étude sur le thème « Dieu confie l'être humain à la femme » : « C'est ce point que nous devons approfondir le plus. Dans la crise culturelle de notre temps, la femme est appelée à se trouver en première ligne dans la lutte pour la protection de l'être humain », a-t-il estimé.