IOR : le Saint-Siège réaffirme sa ligne de « transparence »

Nouveaux rebondissements et mise au point

| 1316 clics

ROME, dimanche 10 juin 2012 (ZENIT.org) – La « transparence » n’est pas en question dans la démission du président de l’Institut pour les Œuvres de religions (IOR), M . Ettore Gotti Tedeschi, précise une déclaration du Saint-Siège.

La motion de défiance de l’ancien président de l’IORest  « fondée sur des motifs objectifs et non déterminée par une prétendue opposition à la ligne de transparence ».

Le Vatican dit en même temps sa « préoccupation » et sa « surprise » à la nouvelle des perquisitions et des interrogatoires auxquels M. Gotti Tedeschi a été soumis par la justice italienne.

Le communiqué affirme aussi la « pleine confiance » du Saint-Siège dans les personnes qui travaillent « avec engagement et professionnalisme » à l'IOR.

Il fait état de la confiance du Saint-Siège « dans l'autorité judiciaire italienne » pour que les « prérogatives souveraines reconnues au Saint-Siège par le droit international » soient « prises en compte et respectées de manière adéquate ».