Irak : Ankawa, une ville qui accueille toujours plus de chrétiens

L’Eglise demande de l’aide pour répondre à la ferveur religieuse

| 1446 clics

ROME, Vendredi 7 octobre 2011 (ZENIT.org) – Il existe un lieu en Irak où le nombre des chrétiens a triplé ces dernières années, affirme un évêque aux prises avec un fort afflux de personnes fuyants les actes de persécution et d'oppression.

Il s’agit des chrétiens d’Ankawa, un faubourg d’Erbil, la capitale kurde. Leur nombre est passé de 8.500 dans les années 90 à plus de 25.000 aujourd’hui. 1.500 d’entre eux sont arrivés ces dernières années, dont beaucoup après l’attaque du 31 octobre 2010 contre la cathédrale syro-catholique de Bagdad qui a fait 58 morts et plus de 70 blessés.

Mais les chrétiens qui arrivent à Ankawa ne proviennent pas seulement de la capitale irakienne, mais de tout le pays : Mossoul au Nord, Kirkouk au nord-est, et même Basra, à l'extrémité sud, qui se trouve à des centaines de kilomètres.

Mgr Bashar Warda, l’archevêque d’Erbil, a confié dans un entretien à l’association internationale Aide Eglise en détresse (AED), que ces personnes ont besoin d’aides. Elles arrivent en effet à Ankawa dans une situation de grande pauvreté.

« Elles ont besoin de travail, d’assistance médicale et d’un toit », a-t-il précisé, et elles « attendent beaucoup de l’Eglise ».

Nombre de ces chrétiens, a-t-il ajouté, voient Ankawa comme une étape en vue d’une éventuelle émigration vers la Turquie, le Liban ou la Jordanie.

Mgr Warda décrit ces fidèles comme des personnes « très solides dans leur foi ». Il regrette qu’il n’y ait que trois églises à Ankawa où il manque de prêtres et de catéchistes.

L’archevêque espère en la construction d’une quatrième église à Ankawa, ville où l’AED a aidé à l'évacuation de séminaristes qui étudiaient dans le district de Dora à Bagdad, et qui a été le théâtre d'une série de meurtres et d'enlèvements de chrétiens entre 2004 et 2007.

L’AED a garanti une aide pour les prêtres, du matériel de formation et des denrées alimentaires pour les familles chrétiennes, fournies par les religieuses qui passent de village en village.