Irak : décès du card. chaldéen Emmanuel III Delly

Il avait participé au Concile Vatican II

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 459 clics

Un patriarche engagé « dans la promotion de relations respectueuses, justes et pacifiques avec les autres traditions religieuses » : c'est l'hommage du pape François au cardinal Emmanuel III Delly, patriarche émérite de Babylone des chaldéens, qui s'est éteint le 8 avril 2014, aux États-Unis, à San Diego, à l'âge de 86 ans.

Dans un télégramme envoyé au successeur du cardinal, l'actuel chef de l’Église des catholiques chaldéens, Louis Raphaël I Sako, le pape fait part de sa « profonde tristesse » : « J'offre au clergé, aux religieux, aux religieuses et aux fidèles laïcs du patriarcat, en Irak et dans la diaspora, mes condoléances et l'assurance de mes prières. »

Le pape exprime sa « gratitude » pour « l'engagement du patriarche envers son peuple et pour la promotion de relations respectueuses, justes et pacifiques avec les autres traditions religieuses ».

« Je me joins à vous et à tous ceux qui pleurent la disparition de ce pasteur estimé, en confiant son âme noble à la miséricorde infinie de Dieu notre Père, et je vous donne de tout coeur ma Bénédiction apostolique en gage de paix et d'espérance dans le Seigneur », conclut-il.

Le cardinal Secrétaire d'Etat Pietro Parolin offre également ses condoléances à toute l’Église catholique chaldéenne.

Le patriarche Emmanuel III Delly avait démissionné de sa charge le 19 décembre 2012. Créé cardinal par Benoît XVI lors du consistoire du 24 novembre 2007, il a été auxiliaire du patriarche de Babylone des Chaldéens durant plus de quarante ans.

Docteur en théologie de l’université pontificale Urbanienne et en droit canon de l’université pontificale du Latran, il a participé au Concile Vatican II en tant qu'expert. Il a également été consulteur de la Commission pontificale pour la révision du Code de droit canon oriental et membre de la Congrégation pour les Églises orientales, ainsi que président de l’Assemblée des évêques catholiques d’Irak (AECI).

Selon une biographie publiée par le Vatican, le patriarche s'est efforcé « d'améliorer la situation et la sécurité de la population » en Irak et de « maintenir des relations amicales avec l'Islam ».

L’Église catholique chaldéenne est la plus grande église chrétienne en Irak (80% des chrétiens du pays).