Irak : Deux nouveaux chrétiens assassinés à Kirkouk

Une communauté victime du fondamentalisme islamique

| 1006 clics

ROME, Mardi 4 octobre 2011 (ZENIT.org) – Deux membres de la communauté chrétienne de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, ont été assassinés par balles samedi et dimanche derniers.

Bassam Isho, âgé de 30 ans, travaillait dans un restaurant. Il a été tué dimanche par un groupe armé, dans le quartier de Muthana. Le corps sans vie d’Emmanuel Hanna Polos, âgé de 60 ans, a quant à lui été retrouvé samedi dans le caniveau de la route qui relie Kirkouk à Bagdad, rapporte l’agence AsiaNews.

Ces meurtres s’ajoutent à d’autres épisodes d’une longue histoire de sang et de violence que subissent les chrétiens, notamment à Kirkouk, de la part de fondamentalistes islamiques où lors de disputes locales. Le 15 août dernier, des bombes ont explosé à proximité de l’Eglise syrienne orthodoxe de Saint Ephraïm à Kirkouk, proche de la cathédrale chaldéenne, au centre-ville.

Auparavant, le 2 août, une voiture piégée a explosé en face de l’Eglise syro-catholique de la Sainte-Famille, blessant une quinzaine de personnes.

Riche en gisements pétroliers, les plus importants du pays, la ville de Kirkouk subit les conséquences d’un conflit ethnico-politique entre arabes, turcomans et kurdes.

Les kurdes veulent son rattachement à la région du Kurdistan tandis que les arabes et les turcomans soutiennent sa dépendance au gouvernement central irakien.