Irak : Encore un chrétien assassiné à Mossoul

| 1135 clics

ROME, Mercredi 5 octobre 2011 (ZENIT.org) – Bassam Paolous, un chaldéen d’une trentaine d’années, a été assassiné à bout portant, le 2 octobre 2011, parce qu’il était chrétien, a rapporté ce mercredi l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED).

Habitant de Mossoul, il venait de déménager à Telkef avec sa femme et ses quatre enfants, précisément pour des raisons de sécurité. Il continuait de travailler dans un restaurant de Mossoul.

Selon le récit de Mgr Yohanna Petros Mouche, archevêque syro-catholique de Mossoul, joint par l’AED, trois personnes armées sont entrées dans son restaurant et ont demandé où il se trouvait. Un des employés se serait avancé, et les hommes armés auraient répondu : « Non, toi tu n’es pas Bassam, tu es Imad ».

Bassam s’est alors présenté. Les trois personnes l’ont pris et l’ont emmené dans une pièce du restaurant où ils l’ont criblé de balles. Ses camarades l’ont emmené à l’hôpital, où il a succombé à ses blessures. A l’heure qu’il est, les auteurs du crime n’ont pas été identifiés.

« Notre situation reste instable, faute de sécurité et de gouvernement fort. Mon peuple souffre du manque de liberté et de dignité humaine », nous a confié l’évêque.

« On peut vraiment parler de chasse à l’homme », réagit Marc Fromager, directeur national de l’AED et membre de l’Observatoire pour le pluralisme des cultures et des religions. « L’objectif, c’est l’élimination de toute présence chrétienne dans ce pays. En l’espace d’une génération, nous estimons que près de 90% des chrétiens d’Irak ont disparu, contraints de quitter leur pays. Combien de temps faudra-t-il encore endurer cela ? Nous alertons à nouveau les instances internationales sur ce point ».

L’AED intervient dans 153 pays pour venir en aide aux chrétiens en situation de persécution et de détresse matérielle.

NB : Une information confuse a circulé pour annoncer un double assassinat de chrétiens à Kirkuk. « Kirkuk pour le moment est tranquille, il n’y a rien de spécial », a affirmé Mgr Louis Sako, évêque chaldéen de Kirkuk, à l’AED.