Israël: inauguration du Magdala Center en Galilée

En présence des autorités civiles et religieuses

Paris, (Zenit.org) Regnum Christi | 703 clics

Le site archéologique sur lequel a été découvert une synagogue du premier siècle et dans laquelle Jésus a probablement prêché a été inauguré le 28 mai dernier. Le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a consacré l’église Duc in Altum dans le village de Marie-Madeleine. Les autorités de l’État d’Israël, le nonce apostolique et les représentants des diverses confessions chrétiennes présentes en Terre Sainte ont assisté à la célébration.

Environ 600 personnes, dont les autorités de l’État d’Israël, représentant les diverses confessions chrétiennes présentes en Terre Sainte et des membres de la communauté musulmane ont assisté à la célébration de l’inauguration du Magdala Center. Les organisateurs ont notamment eu l’honneur d’accueillir le nonce apostolique en Israël, Mgr Giuseppe Lazzarotto et le custode de la Terre Sainte, le père Pierbattista Pizzaballa.

Inauguration du site archéologique

La cérémonie de l’inauguration du site archéologique a eu lieu dans la synagogue de Magdala qui représente, selon l’Autorité des antiquités d’Israël, la découverte archéologique la plus importante du siècle. Le père Juan Solana, père légionnaire du Christ et directeur du projet du Magdala Center, a notamment remercié le Dr Gideon Talbam, sous-directeur de l’Autorité des ntiquités d’Israël qui a commenté : « Ce projet est entre les meilleures mains puisque nous avons étroitement collaboré avec le chef de projet et les archéologues. Des universités étrangères comme l’Université Anáhuac du Sud (du Mexique, ndlr) et l’Université Autonome de Mexico ont été impliquées dans les fouilles. C’est quelque chose d’unique. »

L’un des moments les plus solennels de l’inauguration a été le chant du psaume 116 par le Rabbin Ehud Bandel  : « Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays ». Ensuite, le père melkite maronite a proclamé en grec l’Évangile qui relate la manière dont Jésus a prêché dans les synagogues de Galilée et guéri les malades.

Le maire de Migdal, Israël Ambrosi, s’est adressé en hébreu à toutes les personnes présentes, annonçant une coopération durable entre juifs et chrétiens. Il a affirmé que la présence de ce nouveau lieu était une bénédiction pour sa ville.

À la fin de la cérémonie, le ruban inaugural a été coupé par le nonce Mgr Guiseppe Lazzarotto, Ahuva Zaken, du ministère du tourisme israélien, Dina Avshalom-Gorni, archéologue du projet, Carlos Fernández, représentant des bienfaiteurs et le père Juan Solana.

Consécration de l’église Duc in Altum et du centre de spiritualité

Mgr Fouad Twal a consacré l’église Duc in Altum. Il a été accompagné de quatre évêques et d’une quarantaine de prêtres concélébrants. Des représentants de l’Église grecque-orthodoxe, de l’Église d’Écosse, d’autres confessions chrétiennes et de juifs ont également assisté à la cérémonie.

Le père Juan Solana et l’architecte Rodolfo de la Garza ont remis au Patriarche les clés de la nouvelle église en signe de consécration de l’édifice au culte divin. La chapelle s’inspire du ministère du Christ autour du lac de Tibériade et du rôle prépondérant qu’ont les femmes dans l’évangélisation et dans la vie de l’Église. « Dans l’atrium, chaque colonne porte le nom d’une femme de l’Évangile, mais il y en a une qui ne porte pas de nom, puisqu’elle est dédiée à toutes les femmes qui sont les colonnes de leurs familles et éducatrices de la foi » a commenté l’architecte de la Garza.

Pendant la cérémonie, le Patriarche a remercié le père Solana, Regnum Christi et les légionnaires du Christ pour leur contribution à l’Église. « J’espère que ce lieu sera pour les milliers de pèlerins qui le visiteront un lieu pour vivre l’expérience de Dieu fait homme qui a parcouru ces terres » a affirmé Mgr Twal.

« Nous croyons que, comme Marie-Madeleine qui a fait l’expérience de la miséricorde divine, un grand nombre de pèlerins pourront aussi faire l’expérience de l’amour de Dieu » a commenté le père Solana. « L’autel revêt la forme d’une barque puisque c’est depuis une barque que le Christ a enseigné ses disciples. Nous souhaiterions que ceux qui viennent puissent faire la même expérience. Cette barque est une imitation, mais ce qui est réel c’est la présence du Christ dans l’Eucharistie dans le tabernacle que le Pape François a béni lundi » a-t-il ajouté.

Le projet du Magdala Center comprend plusieurs parties. La première partie - le site archéologique et le centre de spiritualité avec l’église Duc in Altum pour 250 personnes, quatre chapelles pour 50 personnes ainsi qu’une chapelle œcuménique - a été inaugurée mercredi, mais il reste à construire l’hôtel de pèlerins et un restaurant.

« Ce centre, qui, grâce à ses découvertes archéologiques, nous unit, juifs et chrétiens, est appelé à être un centre de réflexion, également sur le rôle de la femme dans l’Église et dans la société » a commenté le père Solana. Il a remercié les architectes, artistes et tous ceux qui ont collaboré au projet du Magdala Center. « Cela a été une expérience de coopération extraordinaire bien que la communication ait été un défi, sans langue commune. Mais aujourd’hui nous sommes heureux que ce rêve soit devenu réalité ».

Pour plus d’informations : 

www.magdalainauguration.org

https://www.facebook.com/magdalacenter?fref=ts

Twitter: @MagdalaCenter