Israël : « la majorité des gens de ce pays sont bons et humains »

Remerciements des moines de Latroun

| 1236 clics

A. Bourdin

ROME, lundi 10 septembre 2012 (ZENIT.org) –  « La majorité des gens de ce pays sont bons et humains », déclarent les moines trappistes de l’abbaye de Latroun, en Israël - entre Tel Aviv et Jérusalem -.

Il remercient en effet tous ceux qui leur ont manifesté leur soutien après un acte de vandalisme dont ils ont été victimes (cf. Zenit du 4 septembre 2012), notamment les Israéliens.

« Nous avons découvert à quel point la majorité des gens de ce pays sont bons et humains, et cela nous cause une immense consolation. Nous souhaitons et nous prions pour l’éradication de tout mal du cœur de l’homme. C’est là un travail long et difficile », écrivent les trappistes.

« A la suite de l’attentat commis contre notre monastère, nous, moines de Latroun, voulons vous remercier,  vous qui avez été très nombreux à nous  manifester votre sympathie, votre solidarité, votre soutien », dit un communiqué adressé à Zenit.

Les moines précisent : « Vous êtes venus souvent de très loin, individuellement ou par groupes ; vous nous avez téléphoné, vous nous avez envoyé par écrit des messages de soutien. Vous avez eu recours aux différents organes de presse pour éclairer l’opinion et nous exprimer votre solidarité. Vos gestes multiples nous ont profondément touchés et émus. Ils sont pour nous un réconfort, un encouragement ».

« Nous voulons vous dire toute notre reconnaissance. Nous vous disons tous nos vœux pour vous et tous vos proches. Nous prions Dieu de vous garder de tout mal, de vous préserver de toute violence et injustice, de vous donner la paix et la sérénité », ajoutent les moines.

Ils soulignent l’enjeu de la lutte que mène le moine dans sa vie consacrée à Dieu: « Nous savons et constatons que chacun de nous a en lui-même des tendances, des aspirations, au bien, à la justice, au respect d’autrui. Nous constatons aussi que chacun a en lui-même des forces adverses qui le sollicitent pour qu’il suive ses tendances à l’égoïsme, à la domination, au mépris des autres. Nous savons que la vie de chacun de nous est un combat entre les tendances adverses qui sont en nous. Nous souhaitons que chacun de nous arrive à faire croître en lui les bonnes tendances et à faire taire les tendances mauvaises. C’est le combat de nous tous, c’est le combat que les moines dans le monastère, dans le monastère de Latroun, mènent tous les jours ».