Italie : 9e congrès international de bioéthique

La famille entre désirs et questions bioéthiques

| 956 clics

Eugenio Fizzotti

Traduction d’Océane Le Gall

ROME, jeudi 20 septembre 2012 (ZENIT.org) –   « Penser, vivre et agir. La famille entre désirs et questions bioéthiques » : ce sera le thème du prochain congrès international de bioéthique, organisé les 28 et 29 septembre prochain en Italie par la Fondation Notre-Dame de Guadalupe de l’archidiocèse de Crotone-Santa Severina.

Voulu et mis en place à Le Castella par les curés in solidum Antonio Staglianò (aujourd’hui évêque à Noto) et Fortunato Morrone, professeur de théologie systématique à l’Institut Théologique de Catanzaro, en Calabre, est née comme partie intégrante d’un projet pastoral capable de saisir les grands défis que la modernité scientifique et médicale pose continuellement à l’éthique et à la sensibilité culturelle de la région, ainsi qu’à la foi de tant de chrétiens.

La Fondation Notre-Dame de Guadalupe, à cette fin, et en s’inspirant de l’Evangile, se propose chaque année de servir culturellement les habitants de la région, convaincue que ce genre de service a certainement des retombées sociales  dont les conséquences peuvent se faire sentir dans les divers domaines de la vie et au plan des relations humaines.

« Faire mûrir les personnes, en les équipant culturellement », c’est l’objectif de cette initiative depuis 9 ans, pour que celles-ci « aient conscience des grandes mutations sociales et culturelles qui caractérisent une époque de mondialisation et puissent être capables d’exprimer des jugements critiques et de faire des choix intelligemment humains pour la solidarité et le lancement d’initiatives pour toutes les catégories ».

Le congrès international accueillera des hommes et des femmes de culture, de pensée et de science, des professeurs scientifiques de renom, précise la Fondation qui organise ces deux journées en étroite collaboration avec le bureau diocésain chargé de la pastorale familiale, proposant aux participants de réfléchir à des thèmes bioéthiques, à la lumière des problèmes et exigences de la famille.

Le regroupement de plusieurs disciplines permettra de « développer une dynamique de collaboration » et de promouvoir la construction de « réflexions fondamentales sur des thèmes de grande actualité » pour situer l’apport positif des sciences humaines et encourager la perspective interdisciplinaire, cette dernière s’avérant particulièrement nécessaire pour traiter les problèmes complexes que nous rencontrons aujourd’hui.

L’objectif de base du congrès sera donc de « concrétiser des méthodologies et des styles de proximité dans la pratique médicale », avec cette attention à la personne, que l’on trouve dans les relations familiales, mais des relations aujourd’hui devenues particulièrement fragiles et qui ont par conséquent, besoin d’un support humain, médical, psychologique mais surtout spirituel.

Les travaux commenceront par une première séance sur le thème: « Penser la vie », à laquelle interviendront notamment : Giovanni Lentini, assesseur à la culture de la province de Crotone, Carolina Girasole, la maire d’Isola, Mgr Domenico Graziani, l’archevêque de Crotone et Santa Severina.

A noter par ailleurs l’organisation de débats entre les participants et les intervenants, un premier sur le thème : « Savoir dire oui – savoir dire non: comment discerner le bien de notre famille? », un deuxième sur le thème : « Quel espace et que temps pour la maternité aujourd’hui ?, et un dernier, en conclusion, sur « La famille face à la douleur et à la souffrance. Que dire ? Que faire ? ».