Italie/Albanie:rendez-vous des écoles jésuites avec le pape

Et les élèves immigrés d'Amérique latine

Rome, (Zenit.org) | 587 clics

Près de 9.000 élèves, anciens élèves, familles et personnels d’écoles jésuites d’Italie et d’Albanie s’apprêtent à vivre leur grand moment : rencontrer le nouveau pape François, premier pape jésuite de l’histoire, demain, vendredi 7 juin, dans la salle Paul VI au Vatican, à 10h30.  

Les participants arriveront de Palerme en bateau, de Turin en car, de Milan et Naples par des trains spéciaux, de Messine en avion, de Scutari en bateau et en car, de Rome en car et par leurs propres moyens. Seront également présents les étudiants de Fe y alegría – le réseau des écoles populaires jésuites née en Amérique Latine mais présents aussi en Europe aux côtés des immigrés – et des représentants des mouvements de jeunes ignatiens: MEG, CVX et de la Ligue missionnaire des étudiants.

La rencontre s’ouvrira par un moment d’animation où chacun des 7 collèges - Social de Turin,  Léon XIII de Milan, Massimo de Rome, Pontano de Naples, Saint Ignace de Messine, le centre éducatif ignatien de Palerme et l’école Pjetër Meshkalla de Scutari - apportera sa contribution.

Musique, vidéo et témoignages s’alterneront sur la tribune pour raconter comment élèves, anciens élèves et professeurs ont eu leur vie changée par l’éducation des jésuites.

Un groupe de jeunes présentera au pape – attendu pour midi – toute une série de questions, les rêves et les idéaux extraits de lettres et thèmes que toutes les écoles ont fait préparer. Chaque collège, en plus des dessins et des lettres, a préparé quelques cadeaux pour le pape : des produits du terroir, des offrandes pour la charité du pape. Une grande chorale de 200 personnes, tout âge et provenance géographique confondue, accompagnera la rencontre.

L’événement a été présenté ce jeudi 6 juin lors d’une conférence de presse à Radio Vatican, au cours de laquelle est notamment intervenu le père Vitangelo Denora, délégué pour les écoles de la Province d’Italie de la Compagnie de Jésus, et ancien élève des écoles jésuites d’Italie. 

« L’enthousiasme que je vois dans les yeux de nos élèves nous donne une nouvelle force et une confiance plus grande en l’avenir de notre mission d’éducation et en celui de notre monde », a déclaré le père Denora.

Traduction d'Océane Le Gall