Italie : Authentification d’un miracle survenu à Lourdes

Une pathologie cardiaque

| 815 clics

ROME, Jeudi 10 Novembre 2005 (ZENIT.org) – L’archevêque de Salerne, en Italie du sud, Mgr Gerardo Pierro proclamera officiellement le 11 novembre la « guérison miraculeuse » d’une femme, aujourd’hui âgée de 94 ans, survenue à Lourdes, il y a 50 ans. L’événement est annoncé par « La Città », le quotidien local.



Ce sera le 67e « miracle » survenu à Lourdes officiellement reconnu par l’Eglise catholique.

La malade, Anna Santaniello, souffrait depuis l’enfance d’une malformation cardiaque déclarée incurable par les médecins et le pronostic vital était faible.

Enfant, Anna Santaniello vécut dans les privations et les sacrifices. A quarante ans, son état de santé s’aggrava, et en dépit des avis contraires des médecins et de son entourage, elle décida de se rendre à Lourdes.

Elle confie à « La Città » : « Je ne réussissais plus à respirer, et j’ai dit à mon frère que mon dernier désir était d’aller à Lourdes ».

Elle y arriva sur un brancard et fut emmenée aux piscines où elle fut plongée dans l’eau de la source: « L’eau était glacée, se souvient Anna Santaniello, mais j’ai aussitôt senti quelque chose qui brûlait dans ma poitrine, comme si on me rendait la vie. Quelques secondes après, alors que je ne pouvais plus jusque là faire un seul pas, je me suis levée toute seule et je me suis mise à marcher, en refusant l’aide des brancardiers, qui me regardaient avec incrédulité ».

A son retour chez elle, elle alla consulter un fameux cardiologue de l’époque. « Il m’a dit, raconte-elle, que je n’avais rien. Que j’étais en très bonne santé et qu’il ne s’expliquait pas tous les certificats et les examens faits auparavant ».

Il a fallu bien d’autres certificats et de multiples examens, avant que la commission médicale n’établisse que cette transformation n’avait aucune explication scientifique et que l’Eglise locale y reconnaisse une guérison miraculeuse.