Italie : béatification de fr. Tommaso Acerbis, capucin

Le pape salue un "témoin de la charité du Christ"

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 400 clics

Le pape François salue « un témoin de l’humilité et de la charité du Christ » en la personne du frère Tommaso Acerbis d'Olera (1563-1631), béatifié hier, 21 septembre 2013, à Bergame.

Lors de l’angélus qu’il a présidé ce 22 septembre, à la fin de la messe dominicale, sur le parvis de la basilique de Notre-Dame de Bonaria, en Sardaigne, le pape a en effet évoqué le nouveau bienheureux : « Rendons grâce pour ce témoin de l’humilité et de la charité du Christ ! », a-t-il dit.

Le frère capucin Tommaso Acerbis, originaire d'Olera, dans la région de Bergame (Italie) et mort à Innsbruck (Autriche), était entré chez les Capucins à dix-sept ans.

Il a vécu à Roveto, où il a fait construire un monastère pour les Clarisses, puis à Padoue, où il a été "gardien" - supérieur - de la communauté, puis au couvent de Conegliano (également dans la région de Venise) où il était frère mendiant.

Sa réputation de sainteté étant parvenue aux oreilles de Léopold V, archiduc du Tyrol, celui-ci l'invita à devenir son guide spirituel.  De nombreuses personnalités, politiques ou ecclésiastiques, lui demandaient conseil. Mais en toute chose, il restait humble et obéissant, maintenant un style de vie austère, enraciné dans la prière.

Il est à l'origine de la construction du sanctuaire marial de Volders, également au Tyrol.

C’est le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, qui a présidé la messe de béatification, au nom du pape François, en la cathédrale Saint-Alexandre de Bergame, en cette année du 450e anniversaire de sa naissance : « Le bienheureux Tommaso est un exemple de vie chrétienne pour tous », a-t-il souligné.

Sa fête liturgique est fixée au 3 mai, jour anniversaire de sa "naissance au Ciel".

Avec Anita Bourdin