Italie : décès d'Oreste Basso, membre des Focolari

Condoléances du pape François

Rome, (Zenit.org) | 585 clics

Il était l’un des plus proches collaborateurs de Chiara Lubich et jouait un rôle fondamental à la tête du Mouvement  des Focolari depuis les années 50 : Oreste Basso, co-président du Mouvement à la suite du décès de sa fondatrice, est mort à l’âge de 91 ans dans la nuit de samedi à dimanche 14 avril 2013.

Le pape François a transmis au mouvement « l’expression de ses profondes condoléances » dans un message du cardinal Secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, lu au cours des funérailles d’Oreste Basso, le 15 avril dernier.

Le cardinal rappelait également « le généreux service ecclésial de ce prêtre zélé, qui a su se prodiguer dans l’annonce joyeuse de l’Evangile et dans le diligent témoignage de la charité ».

Tout au long de sa longue vie, Oreste Basso a occupé des postes clefs à la tête du mouvement, devenant un témoin éloquent d’unité. Ordonné prêtre en 1981, il considérait son ministère comme un service et un appel à un amour plus grand.

Il fut élu co-président du mouvement en 1996, exerçant un rôle fondamental au moment de la mort de la fondatrice (14 mars 2008) et lors de l’assemblée générale suivante (juillet 2008) qui aboutira à l’élection de Maria Voce, la nouvelle présidente des Focolari.

Né à Florence le 1er janvier 1922, Oreste Basso a connu les Focolari en 1949 à Milan, où il exerçait sa profession d’ingénieur et dans une grosse industrie. Durant ces années difficiles de l’après-guerre, la spiritualité et la vie du mouvement axée sur l’Évangile ont été pour lui la découverte d’une force qui, avec d’autres, aurait redonné au monde paix, progrès et espoir.

En 1951 il a constitué avec d’autres amis le premier foyer masculin du chef-lieu lombard. Puis à la fin des années 50 il a été contacté par Chiara Lubich qui lui a demandé de venir au Centre du Mouvement, dans les environs de Rome, où il a travaillé dans un esprit de service, faisant expérimenter le sens de la famille à ceux qu’il rencontrait.

Des messages de participation et de profonde gratitude pour le travail inlassable entrepris par Oreste Basso au service de l’Eglise, dans le Mouvement, et pour sa vie limpide au service de l’Evangile, sont arrivés du monde entier.

Traduction d’Océane Le Gall