Italie : favoriser la culture de la rencontre

Rencontre avec les diplomates près le Saint-Siège

Rome, (Zenit.org) Pape François | 602 clics

Le pape François invite l’Italie à mettre son patrimoine culturel riche au service « de la culture de la rencontre, du bien commun ».

En cette fin d'année, le pape a en effet reçu les fonctionnaires du Protocole diplomatique de la République italienne et les fonctionnaires de l’ambassade d’Italie près le Saint-Siège, ce vendredi 20 décembre 2013, au Vatican.

« Vous avez en particulier une carte supplémentaire à jouer : celle du patrimoine culturel italien. Dans le monde, l’Italie a toujours été synonyme de culture, d’art, de civilisation. Et vous contribuez à permettre que cela soit valorisé au profit de la culture de la rencontre », leur a-t-il déclaré.

A l’approche de Noël, « fête de la rencontre entre Dieu et l’homme », le pape a souhaité à chacun « de pouvoir vivre intensément ce mystère d’amour pour qu’il anime profondément [son] service ».

Discours du pape François

Monsieur le Chef du Protocole,
Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames et Messieurs,

Je vous adresse mes salutations les plus cordiales et je vous remercie pour votre visite, d’autant plus appréciée en ce temps de Noël.

Je désire avant tout vous exprimer ma reconnaissance pour toute l’aide que vous apportez à mon ministère par votre travail, en particulier dans son aspect caché, que l’on ne remarque pas mais qui est si précieux. Je vous remercie vraiment de tout cœur.

Le 19 mars dernier, par exemple : il est difficile d’imaginer toute l’activité diplomatique qui s’est déployée derrière ce grand événement. Et voici que l’occasion m’est donnée aujourd’hui de vous remercier. Mais je voudrais aussi vous dire que je suis très content de ce que je viens d’entendre : de votre collaboration avec la Secrétairerie d’État et avec la Préfecture de la Maison pontificale, ainsi que de la dimension éthique et spirituelle que vous savez vivre dans ce que vous faites.

Au sujet, justement, de la valeur, de la signification de votre action, permettez-moi de souligner une perspective que je considère comme très importante. Par votre service, vous êtes en situation de favoriser la culture de la rencontre. Vous êtes des fonctionnaires de la diplomatie et tout votre travail tend à faire en sorte que les représentants des pays, des organisations internationales, des Institutions, puissent se rencontrer de la manière la plus bénéfique. Comme ce service est important ! L’aspect strictement protocolaire, le plus visible, est ordonné à ce qui n’apparaît pas, à la croissance de relations positives fondées sur la connaissance mutuelle, sur le respect, sur la recherche commune de voies de développement et de paix.

En tout cela, vous avez en particulier une carte supplémentaire à jouer : celle du patrimoine culturel italien. Dans le monde, l’Italie a toujours été synonyme de culture, d’art, de civilisation. Et vous contribuez à permettre que cela soit valorisé au profit de la culture de la rencontre, que ce patrimoine soit au service du bien commun, de ce que Paul VI appelait la civilisation de l’amour.

La fête de Noël, désormais proche, est celle de la rencontre entre Dieu et l’homme. Un Enfant nous est donné, qui réalise pleinement cette rencontre en sa personne. Les personnes qui ne sont pas chrétiennes se sentent elles-mêmes interpellées par le message de la naissance de Jésus. Je souhaite à chacun de vous de pouvoir vivre intensément ce mystère d’amour pour qu’il anime profondément votre service.

Je désire surtout formuler le vœu que le Seigneur Jésus donne paix et sérénité à vos familles, aux enfants, aux personnes âgées, aux personnes malades. En vous remerciant encore, je vous demande, s’il vous plaît, de prier pour moi. Bon Noël !

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat