Italie : Journée pour les missionnaires martyrs, Mgr Romero à l’honneur

30e anniversaire de son assassinat, en pleine messe

| 1974 clics

ROME, Mercredi 10 mars 2010 (ZENIT.org) - En Italie, la journée de prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs, le 24 mars, sera consacrée cette année à Mgr Oscar Romero, pour marquer le 30e anniversaire de son assassinat, en pleine messe.

Le 24 mars 1980, rappelle l'agence vaticane Fides, Mgr Oscar A. Romero, archevêque de San Salvador, était assassiné. Depuis 1993, cette date a été choisie par le Mouvement missionnaire des jeunes des Œuvres Pontificales Missionnaires italiennes pour commémorer chaque année tous les missionnaires tués dans le monde, par une « Journée de prière et de jeûne en mémoire des missionnaires martyrs ». L'initiative, parvenue à sa XVIIIe édition, s'est vite étendue à de nombreux diocèses dans le monde et à plusieurs instituts religieux, qui consacrent des initiatives particulières à évoquer leurs missionnaires tués, et avec eux tous ceux qui ont versé le sang pour l'Evangile.

En cette année 2010, année du 30e anniversaire de l'assassinat de Mgr Romero, c'est à lui qu'est consacrée la journée, qui a pour thème une de ses expressions : « C'est à vous qu'appartient ma vie ». « Chaque martyre, chaque meurtre, chaque assassinat porte en soi la saveur amère de la prévarication, de l'injustice, de l'arbitraire, des pires réalisations humaines » écrit don Gianni Cesena, directeur national des OPM, dans le document préparé pour cette journée. « Et même chaque martyre chrétien appartient aux ‘béatitudes' de Jésus... Sur la semence de Romero, comme sur celle des martyrs chrétiens anciens et contemporains, chaque communauté chrétienne a retrouvé avant tout le sens profond de la vie selon l'Evangile, et souvent le courage d'une mémoire active, non résignée, capable de continuer son chemin d'un élan meilleur ».

Aux communautés paroissiales et de vie consacrée, aux séminaires, aux noviciats, aux groupes engagés, sont proposés des modèles de veillée de prière, de chemin de croix, d'adoration eucharistique, sur le thème de la Journée. Parmi les autres indications suggérées : créer dans l'église le coin du martyr en utilisant une croix, un drap rouge, un rameau d'olivier avec les noms des missionnaires tués, hommes et femmes ; sonner les cloches à 15 heures le 24 mars pour inviter à la méditation sur le sacrifice du Christ et de nombreux hommes et femmes de bonne volonté ; planter un arbre pour faire mémoire de tous ceux qui ont tout donné par amour. Les familles peuvent allumer un cierge rouge sur le rebord de la fenêtre ou exposer un drap rouge ; accomplir un geste de réconciliation entre membres de la même famille ou entre voisins ; offrir l'offrande du jeûne pour soutenir le projet de solidarité proposé cette année.

Malades et souffrants peuvent offrir leur souffrance en mémoire des missionnaires hommes et femmes tués pour l'annonce de l'Evangile, pour soutenir le travail apostolique de tous ceux qui oeuvrent dans chaque coin de la terre, et pour demander au Seigneur le don de vocations missionnaires. Les jeunes sont invités à donner leur sang et à visiter ceux qui sont seuls et opprimés par la souffrance : à l'hôpital, dans une maison de repos, en prison... Cette année le projet de solidarité qui sera soutenu par les offrandes du jeûne du 24 mars concerne la construction d'un centre de jeunes géré par les pères Canossiens dans le district de Tondo, une des régions les plus pauvres et les plus désolées de Manille.