Italie : la défense de la famille est une affaire sociale

47e Semaine sociale des catholiques italiens

Rome, (Zenit.org) | 524 clics

La défense de la famille « n’est pas une affaire privée mais sociale », estime Mgr Miglio.

La 47e Semaine sociale des catholiques italiens aura lieu à Turin, du 12 au 15 Septembre 2013, sur le thème « La famille, espoir et avenir pour la société italienne ».

Dans le Document préparatoire de la rencontre, les évêques italiens soulignent la nécessité de « relancer le rôle central de la famille dans la vie sociale et ecclésiale ».

Selon un communiqué du Conseil pontifical pour la famille, Mgr Arrigo Miglio, organisateur des Semaines sociales des catholiques italiens, et archevêque de Cagliari, estime que « la société italienne nécessite avec urgence un engagement culturel qui sache montrer que la famille est un fondement solide du bien commun, et non pas une expérience de relations fluides ou d’un vague sentiment d’amour ».

Pour Mgr Miglio, la défense de la famille, « première cellule vitale de la société et bien pour tous » est « la garantie contre les dérives de type individualiste ou collectiviste » et « n’est pas une affaire privée mais sociale ».

L'archevêque souligne l'importance « de ‘l’Évangile de la famille’ et de l’engagement pastoral de l’accompagnement qui en découle », dans un contexte social d’ « initiatives au niveau européen et au niveau local, qui tendent à réduire, voire à éliminer, le rôle unique et fondamental de la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme et ouverte à la vie, en minant son identité spécifique, en promouvant une certaine culture et en forçant une législation qui traite la famille comme toute autre sorte de cohabitation ».