Italie : La famille au centre du dialogue judéo-chrétien

Journée du judaïsme, juifs et catholiques au Parlement

| 1176 clics

ROME, vendredi 13 janvier 2012 (ZENIT.org) – Une conférence sur le thème « La famille, moteur de la croissance économique. Valeurs et Perspectives » se tiendra mardi 17 janvier, au palais de Montecitorio, siège de la Chambre des députés, à Rome. Elle est organisée par l’Académie internationale pour le développement économique et social (AISES),

Le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, le président de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR) Ettore Gotti Tedeschi, et Mgr Lorenzo Leuzzi, aumônier de la Chambre des députés, participeront, entre autres, à cette rencontre, organisée pour célébrer la Journée du judaïsme.

En signe de sa grande estime, l’Eglise catholique en Italie, en Pologne, en Autriche et aux Pays-Bas, célèbre en effet le 17 janvier la « Journée du judaïsme ». Il s’agit d’une célébration née en 1990, selon la volonté de la Commission œcuménique de la Conférence des évêques d’Europe.

« Le choix de mettre le thème de la famille au centre du débat, a expliqué Edith Arbib Anav, créatrice et organisatrice du congrès, s’est fait naturellement, parce que juifs et chrétiens ont en commun le livre de la Genèse qui est le premier livre de la torah juive et de la bible chrétienne ».

Comme l’a souligné aussi Mgr Leuzzi, dans la Genèse, il est écrit clairement que « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme, il les créa […]. C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair […]. Dieu les bénit et leur dit : ‘Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre’ ».

Ces indications bibliques sont les fondements de la culture juive et de la culture chrétienne, mais aussi une expression de la civilisation au niveau mondial.

D’après Edith Arbib Anav, sur ce point, les valeurs traditionnelles de la famille et de la procréation sont les réponses les plus efficaces aux problèmes que pose la modernité.

Mgr Leuzzi a ajouté à ce sujet que la capacité de l’homme et de la femme à se donner l’un à l’autre est la forme la plus avancée de la modernité.

Pendant le congrès, Ettore Gotti Tedeschi expliquera comment et pourquoi la crise démographique qui touche surtout l’Europe est à la base des problèmes économiques qui menacent le monde occidental. Le président de l’IOR montrera comment c’est seulement en recommençant à défendre la famille et à avoir des enfants que l’on pourra sortir de la crise.

Participeront aussi à la rencontre Valerio de Luca, président de l’AISES, les députés Enrico Letta et Maurizio Lupi, vice-président de la Chambre des députés.

Antonio Gaspari
Traduction de l’italien par Hélène Ginabat

Adhésions et réservations : tél. + (39) 06 67 60 33 86
Adresse mail : cerimoniale.adesioni@camera.it