Italie: Le bx Fra Angelico, à travers son art, évangélise toujours

Restauration de la chapelle Niccolina

| 1219 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 18 février 2002 (ZENIT.org)- A l´occasion de sa fête liturgique, les peintures du bienheureux Dominicain Fra Angelico da Fiesole, se trouvent dans la Chapelle Niccolina restaurée au Vatican, indique l´agence "Vidimus Dominum" (VD, cf. vidimusdominum.org).



Beato Angelico, dont on célèbre aujourd´hui la fête liturgique, a été commémoré ces jours-ci comme une figure capable de parler aux hommes de notre temps à travers le langage vivant de son art pictural qui, à la Chapelle Niccolina des Musées du Vatican, restaurée récemment, trouve une confirmation.

La lancement de la restauration a coïncidé avec la présentation d´un livre exceptionnel (434 pages dont la moitié représentent des planches magnifiques en couleurs), qui documente "l´excellence de la beauté efficacement unie à l´excellence humaniste du message chrétien".

"Fra Angelico et la Chapelle Niccolina. Histoire et restauration": tel est le titre du volume, écrit par le professeur Francesco Buranelli, Directeur général régent des monuments, des musées et des galeries pontificales, et publié par les Musées du Vatican conjointement avec l´Institut Géographique De Agostini.

Le volume comprend un ample essai sur le message théologique des fresques de Giovanni da Fiesole, nom pris par le religieux Guido di Pietro, une fois entré dans l´Ordre des Dominicains. L´essai a été écrit par le père Innocenzo Venchi, Postulateur général de l´Ordre Dominicain.

Une synthèse efficace de la théologie a guidé et animé la sainteté de Fra Angelico, traduite non pas par des paroles mais par des images qui la rendent immédiatement compréhensible aux admirateurs de son œuvre. Dans la partie de la Chapelle qui est restée et qui a été restaurée en 1996, on trouve la narration des phases importantes de la vie de deux diacres de l´Église primitive: Stefano et Lorenzo. Et toute la narration est axée sur la charité: envers Dieu, envers les frères. Une charité qui considère les pauvres comme les vrais trésors de l´Église et qui arrive jusqu´au don de la vie pour témoigner la foi qui l´anime.

"Amour et intelligence conformément à la Sagesse divine incarnée par amour. La Chapelle Niccolina - telle est la conclusion synthétique du père Venchi - est un art qui parle de foi traduite par l´amour".

Si quelqu´un a eu la chance d´entrer dans la Chapelle Niccolina restaurée, il peut documenter que le livre très riche écrit par Buranelli, est digne, bien qu´insuffisant; il se limite à remplacer une vision rare du beau uni à la tension spirituelle.

Il s´agit peut-être d´une simple coïncidence, mais qu´il ne faut sûrement pas sous-estimer: la présentation du livre a eu lieu en présence du cardinal Angelo Sodano, le jour même où le Pape a reçu le Conseil Général de l´Ordre des Frères Prêcheurs, en invitant ses membres à participer en première ligne à la nouvelle évangélisation relancée par le Jubilé. Selon un programme précis: "Raconter aux autres les choses contemplées", comme le résumait Saint Thomas, un autre Dominicain qui a représenté, avec Beato Angelico, l´autre synthèse inégalée. Saint Thomas avec la "Somme Théologique" et Fra Angelico avec la "summa" artistique.