Italie : Le pape souhaite que l’on trouve des solutions à la crise du chômage

Visite pastorale de Benoît XVI au Mont Cassin

| 1290 clics

ROME, Dimanche 24 mai 2009 (ZENIT.org) - Alors que la « situation de nombreux ouvriers est critique », Benoît XVI a souhaité que les responsables, les entrepreneurs recherchent « des solutions valables à la crise du chômage, créant de nouveaux emplois pour sauver des familles ».

Le pape a célébré la messe de l'Ascension, le 24 mai, sur la grande place Miranda de Cassino, rebaptisée place Benoît XVI. Il y a effectué ce dimanche sa 14e visite pastorale en Italie.

« Sur cette terre chargée d'histoire qui a connu, durant la seconde guerre mondiale, des moments de grande souffrance », le pape a souligné l'importance de « construire une société où la solidarité soit exprimée par des signes concrets ».

L'abbaye du Mont-Cassin, située près de la ville de Cassino, a été construite par saint Benoît de Nursie, fondateur de l'ordre bénédictin. Elle fut réduite en cendres par des attaques aériennes lors de la seconde guerre mondiale, en 1944.

Sur ce lieu, Benoît XVI a rappelé le mot d'ordre de la spiritualité bénédictine : ora et labora et lege, la prière, le travail, la culture. Il a notamment évoqué l'importance d'« humaniser le monde du travail ».

« Je sais combien la situation de nombreux ouvriers est critique », a-t-il ajouté durant son homélie. « J'exprime ma solidarité à tous ceux qui vivent dans une précarité préoccupante, aux travailleurs » dépendant de la « caisse d'allocation pour chômeurs » ou ceux qui ont été « licenciés ».

« Que la blessure du chômage qui afflige cette région incite les responsables, les entrepreneurs et tous ceux qui en ont la possibilité, à rechercher, avec la contribution de tous, des solutions valables à la crise du chômage, créant de nouveaux emplois pour sauver des familles », a souhaité le pape.

A ce sujet, le pape a rappelé que « la famille a aujourd'hui un besoin urgent d'être mieux protégée », alors que de nombreux jeunes « ont du mal à trouver une activité professionnelle digne qui leur permette de construire une famille ». Et Benoît XVI de leur lancer : « ne vous découragez pas, chers amis, l'Eglise ne vous abandonne pas ! »

A l'issue de la messe, le pape devait se rendre à la « Maison de la Charité » de Cassino pour l'inaugurer. Cette maison d'accueil pour des pauvres et des immigrés sans domicile fixe a été aménagée dans les locaux du vieil hôpital civil de Cassin. C'est à la demande de l'abbé du Mont Cassin, que la région Latium a mis à disposition ce bâtiment qui n'est plus en service depuis des années. Il devait ensuite déjeuner à l'abbaye du Mont Cassin.