Italie/Padre Pio: Une guérison reconnue "inexplicable"

Matteo, 8 ans, guérit d´une méningite

| 1145 clics

ROME, Vendredi 23 novembre 2001 (ZENIT.org) - Matteo Pio Cotella, 8 ans, avait été frappé de méningite fulgurante. Cinq médecins viennent de conclure au caractère "exceptionnel" et "sans explication" scientifique de sa guérison. Cette conclusion médicale devrait accélérer la cause de canonisation du Padre Pio.



Padre Pio, Capucin italien, stigmatisé depuis le 20 septembre 1918, a été béatifié par Jean-Paul II le 2 mai 1999, place Saint-Pierre. Pour la cause de canonisation d´un bienheureux, il faut que l´on puisse authentifier un nouveau miracle dû à son intercession.

Plusieurs quotidiens italiens mentionnent aujourd´hui la conclusion de cinq médecins accrédités par la congrégation pour les Causes des saints qui ont conclut le 22 novembre au caractère exceptionnel de la guérison. Pour que la guérison soit authentifiée par l´Eglise il faudra attendre le décret sur le miracle: les théologiens vont enquêter pour vérifier que la guérison est bien en corrélation avec l´intercession du bienheureux.

Matteo avait été hospitalisé à l´hôpital fondé par le Padre Pio, la "Maison du soulagement de la souffrance", à San Giovanni Rotondo. La guérison est survenue le 31 janvier 2000. L´enfant souffrait depuis le 20 janvier d´une méningite sous sa forme hémorragique, accompagnée d´une insuffisance cardiaque et d´une insuffisance rénale. Il était tombé dans le coma. La guérison constatée par les médecins a été "rapide, complète, durable et sans séquelles".

Le 31 janvier, l´enfant a commencé à se réveiller et a demandé une photo du Padre Pio. Il a ensuite raconté que pendant le coma, il avait vu le Capucin lui tenir la main et il l´avait entendu dire: "Matteo, ne t´inquiètes pas, tu guériras bientôt". Huit jours plus tard, complètement guéri, il avait repris les jeux d´un enfant de son âge.

Si la guérison était reconnue comme due à l´intercession du P. Pio, sa canonisation pourrait intervenir d´ici la prochaine fête liturgique du bienheureux, le 23 septembre 2002.