Italie : première Ecole d'été consacrée à l'Art sacré

A Florence, sur le modèle des ateliers de la Renaissance

Rome, (Zenit.org) | 687 clics

Un cours d’été pour artistes du sacré : c’est ce que propose la première Ecole d’Art sacré, née à Florence, en Italie, fruit d’une collaboration entre l’association Artes (l’Association toscane recherche et Etude), l’œuvre de la Cathédrale de Florence, l’IUline (Italian University Line), l’observatoire des Métiers d’Art, la Chambre de commerce et les Artisans de Florence.

L’Ecole d’Art sacré, dont le cardinal Giuseppe Betori, archevêque de Florence, préside le comité d’honneur, est né d’une idée du sculpteur irlandais, Dony MacManus.

Le sculpteur japonais Etsuro Sotoo, chargé de poursuivre les travaux de la Sagrada Familia à Barcelone, fait également partie du comité d’honneur.

Ce cours d’été propose deux sessions : du 1er au 26 juillet et du 2 au 27 septembre et seulement 15 places sont disponibles pour chaque session, de façon à permettre aux professeurs une relation personnelle avec chaque étudiant, comme dans les ateliers de la Renaissance.

Les étudiants pourront donner libre cours à leur créativité et se spécialiser au service du culte par des cours intensifs (dessin, sculpture et peinture figurative sacrée, anatomie artistique en 3D).

L'art sacré est en expansion croissante. Ces vingt dernières années, en Italie, plus de 100 nouveaux édifices de culte ont vu le jour, églises paroissiales ou chapelles. Et le chantier ne s’arrête pas là puisque il est prévu d’en construire autant dans les prochaines années.

Dans le monde, la construction des cathédrales et des églises connaît un véritable essor, surtout dans le sud est asiatique, mais aussi aux Etats-Unis et sur le continent africain.

Mais nombre de saints canonisés sous le pontificat de Jean-Paul II (482) et de Benoît XVI (52) n’ont pas encore d’iconographie adéquate, du fait de manque d’artistes spécialisés.

C’est donc à ces saints qu’est consacrée l’Ecole d’art sacré dont le siège – concession de la commune de Florence – sera inaugurée fin mai au cœur du Parc des Cascine.

L’Ecole entend "s’enraciner sur le territoire" et "entretenir un souffle international, avec l’objectif de reprendre et stimuler la réouverture des ateliers d’art et d’artisanat qui ont marqué l’histoire et l’économie de Florence et d’ailleurs".

Traduction d’Océane Le Gall