Italie : semer le levain de l'Evangile dans les écoles

Encouragement de Mgr Parolin

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 412 clics

« Je vous encourage, soutenus par le magistère du pape François et des évêques italiens, à continuer d’animer le monde scolaire avec le levain de l’Évangile », écrit le Secrétaire d’État, Mgr Pietro Parolin, à l’Association italienne des enseignants catholiques (AIMC).

L’AIMC a organisé son XXème Congrès national sur le thème « Sauvons l’école. L’engagement de tous pour l’avenir du pays », du 3 au 5 janvier 2014, à Rome.

A cette occasion, Mgr Parolin leur a fait parvenir un message : « Je vous encourage, soutenus par le magistère du pape François et des évêques italiens, à continuer d’animer le monde scolaire avec le levain de l’Évangile et des valeurs chrétiennes, en vue de la croissance humaine, culturelle et spirituelle des nouvelles générations ».

L’archevêque salue aussi l’engagement de l’Association qui, « à une époque difficile à bien des égards, cherche à renouveler avec détermination le service spécifique qu’elle rend à la formation des enseignants, pour le bien de l’école, des familles et de la société italienne tout entière ».

Pour le président de l’AIMC, Giuseppe Desideri, « les enseignants ont tous les jours sous leurs yeux l’avenir de la société et du pays et ils ont donc un rôle fondamental, parce qu’il faut savoir saisir les besoins, les attentes, et surtout créer de l’espérance ».

« L’école est le lieu où se construisent des parcours et des projets de vie », fait-il observer au micro de Radio Vatican, invitant les institutions à « accorder de l’importance à l’école, à la formation et à l’avenir des nouvelles générations ».

« Le capital humain est le seul investissement fondamental pour l’humanisation de notre avenir », estime-t-il.

Pour que l’école « soit adaptée à l’époque actuelle », Giuseppe Desideri préconise « d’impliquer davantage les familles, d’en faire les acteurs parce qu’elles sont le premier allié de l’école dans l’éducation ».  

Pour conclure les travaux, les participants se sont rendus sur la place Saint-Pierre, pour l’angélus dominical présidé par le pape François, le 5 janvier : « je vous encourage dans votre travail éducatif, qui est très important ! », leur a dit le pape (cf. Zenit du 5 janvier 2014).

Avec Hélène Ginabat pour la traduction