Japon : La Caritas en première ligne trois mois après le séisme

Nouveau programme de secours d’urgence

| 1101 clics

ROME, Vendredi 10 juin 2011 (ZENIT.org) – Presque trois mois jour pour jour après le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon, faisant plus de 15.000 morts et près de 9.000 disparus, la Caritas a lancé un nouveau programme de secours d’urgence afin de fournir aux victimes des vivres et des produits de première nécessité, des consultations psychologiques et de l’aide à la réinsertion professionnelle.

D’après une dépêche de Caritas Internationalis, des millions de foyers ont été touchés par le séisme, dont la violence a provoqué la destruction de plus de 370.000 maisons et immeubles.

Selon l’organisme d'aide, le gouvernement du Japon a répondu efficacement aux besoins qui se présentent, mais les nécessités sont immenses.

« La vie est difficile pour les personnes évacuées », affirme le père Daisuke Narui, secrétaire général de Caritas Japon. « Notre priorité consiste à nous assurer que nos activités sont durables et que nous serons là pour prêter main-forte aux survivants du tremblement de terre pendant de nombreuses années ».

Le nouveau programme de secours d’urgence de la Caritas vise à rejoindre 19.000 personnes par l’entremise de son représentant national, Caritas Japon.

Le programme sera prolongé jusqu’en septembre et comprend la distribution de couvertures et de médicaments et de produits d'hygiène, une assistance psychologique et le soutien à la reprise des activités des entreprises.

Cette première phase sera suivie d’un projet de relance modulable selon les besoins, de trois à cinq ans.

« Jusqu’à présent, plus de 1.100 volontaires sont venus du monde entier pour nous épauler. Nous les accueillons dans les paroisses, puis nous les envoyons chez les gens et dans les refuges publics pour soutenir la population », dit le père Narui qui fait état d’une grande solidarité au Japon mais également « d’un élan remarquable de solidarité internationale » (http://www.caritas.org/)