Japon: les évêques réclament une résolution pacifique de la crise

Déclaration finale de la conférence des évêques

| 439 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 5 mars 2003 (ZENIT.org) - La Conférence Episcopale du Japon s'oppose à une guerre comme moyen pour résoudre la crise iraquienne, même dans le cas où l'on prouverait que l'Iraq détient des armes de destruction de masse; indique Fides, l'agence de la congrégation pour l'Evangélisation des Peuples.



Les évêques n'en demandent pas moins à l'Iraq de détruire les armes en sa possession, de suspendre la production et de rendre publiques les preuves de cette destruction.

Le document, publié à la fin du mois de février, au terme de l'Assemblée plénière de la Conférence Episcopale du Japon, évoque le choix de paix et de la non-violence fait par Jésus dans l'Evangile, rappelle la lettre encyclique du Pape Jean XXIII " Pacem in Terris " et les récents messages du Pape Jean Paul II contre la guerre.

A la lumière de ces textes, le document déclare : " Nous, Evêques du Japon, nous déclarons ouvertement notre opposition à toutes les guerres. Aujourd'hui, certains déclarent que, dans la guerre contre l'Iraq, l'intervention militaire est justifiée comme 'légitime défense'. Mais, même si les Nations Unies déclaraient cette guerre comme 'légitime défense', nous nous opposerions également à l'utilisation de la puissance de guerre contre l'Iraq. Nous faisons appel à la communauté internationale pour qu'elle utilise tous les moyens pacifiques possibles pour résoudre la crise ".