Japon : Les samouraïs chrétiens de la centrale de Fukushima

| 2936 clics

ROME, Lundi 4 avril 2011 (ZENIT.org) - Dix chrétiens se trouvent parmi les hommes qui travaillent à la centrale atomique de Fukushima, au Japon, pour tenter d'enrayer au prix de leur vie, la fuite de radiations après le tremblement de terre du 11 mars dernier, a rapporté L'Osservatore Romano.

Dans un article intitulé les « dix samouraïs chrétiens de la centrale de Fukushima », le quotidien du Saint-Siège rapporte les paroles de Mgr Martin Tetsuo Hiraga, évêque de Sendai, au Japon, évoquant l'équipe de 180 techniciens qui travaillent dans la centrale atomique japonaise : « Il y a dix chrétiens dans le groupe d'hommes courageux qui, au sein de la centrale de Fukushima, accomplissent un devoir délicat et dangereux, pleinement conscients de donner leur vie pour le bien commun ».

L'évêque de Sendai a évoqué ces techniciens qui travaillent dans la centrale comme des « samouraïs modernes » parce qu'ils « privilégient le bien du prochain à leur vie et sont certainement conscients des risques graves qu'ils courent en restant à l'intérieur de la centrale ». « Parmi ceux qui sont de foi chrétienne, 5 sont membres de la communauté baptiste. Leur chef d'équipe est aussi chrétien », a-t-il affirmé.

Au Japon, rappelle L'Osservatore Romano, les chrétiens sont environ 1 million sur plus de 120 millions d'habitants et les catholiques se montent à quelques 500 000 fidèles, c'est-à-dire à 0,5 % de la population. Le quotidien rappelle qu'après la tragédie du tremblement de terre et du tsunami, qui a causé quelque 20 000 victimes, les volontaires de la Caritas du Japon et des autres organisations catholiques ont joué un rôle de premier plan en portant secours aux survivants.

Marine Soreau