Jean-Paul Ier, vers la gloire des autels

La « positio » annoncée pour octobre 2012

| 1861 clics

Anita Bourdin

ROME, jeudi 5 juillet 2012 (ZENIT.org) –  La cause de béatification de Jean-Paul Ier prendra un tournant décisif à l’automne, indique le recteur de l’université pontificale du Latran, Mgr Enrico dal Covolo, salésien, postulateur de la cause de canonisation du pape de 33 jours, patriarche émérite de Venise. La nouvelle a été diffusée notamment par le « Courrier des Alpes » (« Corriere delle Alpi »).

Mgr dal Covolo a en effet présidé, le 29 juin, la messe de la solennité des saints Pierre et Paul à Agordo, qui a les deux apôtres pour saints patrons.

Il a annoncé, dans son homélie, qu’à l’occasion du centenaire de la naissance d’Albino Luciani, le 17 octobre 2012, la « positio », une biographie volumineuse, serait remise au cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

Albino Luciani est né le 17 octobre 1912 à Canale d'Agordo, dans la province de Belluno, en Italie du Nord, et il est mort le 28 septembre 1978 à Rome.

Sa cause diocésaine, ouverte le 23 novembre 2003, en la cathédrale de Belluno s’est conclue le 11 novembre 2006.

« Le 17 octobre, à l’occasion du centenaire de la naissance d’Albino Luciani, aux côtés de notre collaboratrice, Stefania Falasca, je remettrai officiellement au cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, la « positio » relative au « serviteur de Dieu » Jean-Paul Ier », a annoncé le postulateur.

Il a expliqué que la « positio » est un « dossier consistant, de deux gros volumes rouges », le premier étant un recueil de témoignages sur la vie et les vertus d’Albino Luciani, et l’autre racontant davantage son histoire.

Ils contiennent aussi les témoignages sur le caractère héroïque des vertus humaines et chrétiennes du pape Jean-Paul Ier.

Les recueils seront ensuite examinés par les experts puis par les membres de la Congrégation romaine.

Si leur avis est positif, a précisé le postulateur, Benoît XVI pourrait lui conférer le titre de « vénérable » et le procès se poursuivra avec la vérification du « miracle », qui est le « sceau » de cet itinéraire.

Il faudra quelques années avant la béatification : cette annonce a été saluée par de longs applaudissements de l’assemblée.

Pour le pape Jean-Paul Ier, la « plus belle » partie de sa vie, a-t-il encore rappelé, c’était celle passée à Agordo, « auprès des enfants, des personnes simples, des pauvres, et des mineurs de Valle Imperina ».

De nombreux témoignages ont témoigné de grâces reçues par l’intercession de Jean-Paul Ier: le Centre Pape Luciani de Belluno, dirigé par Mgr Giorgio Lise, a recueilli la documentation à ce sujet.

Un miracle éventuel a été signalé dans un diocèse du sud de l’Italie au début des années quatre-vingt-dix: une guérison subite et permanente, depuis une vingtaine d’années, d’un lymphome malin pour lequel les médecins avaient annoncé une issue fatale.