Jean-Paul II continue à évangéliser

Editorial du père Lombardi

| 1327 clics

ROME, Lundi 9 mai 2011 (ZENIT.org) - La béatification de Jean-Paul II, qui a attiré un million et demi de fidèles, et a été suivie par des chaines de télévision du monde entier, a été un « puissant retour » du pape Karol Wojtyła qui, ainsi, poursuit son œuvre évangélisatrice depuis le Ciel, relève le porte-parole du Saint-Siège.

Pour expliquer comment un tel phénomène a pu se produire, le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, cite les paroles prononcées par le cardinal Stanisław Dziwisz, secrétaire particulier de Jean-Paul II pendant 40 ans, lors de la veillée du 30 avril au Cirque Maxime de Rome : « Quand on a exhumé son cercueil de la tombe j'ai pensé : voilà, il revient parmi nous ! ».

Dans son éditorial du bulletin hebdomadaire « Octava Dies », le père Lombardi explique que les paroles de l'actuel archevêque de Cracovie traduisent « les sentiments qui ont envahi le cœur de ceux qui étaient présents à ce moment-là, mais aussi de ceux qui ont voulu encore une fois défiler, émus, autour de la dépouille du nouveau bienheureux placée au centre de la basilique, près de la tombe de Pierre, comme le jour de sa mort ».

« Certainement, pour le croyant, Jean-Paul II est toujours resté vivant et présent, mais on ne peut nier que les journées de sa béatification ont constitué un 'puissant retour' parmi le peuple de Dieu, en prière et en fête », reconnaît le porte-parole du Saint-Siège.

« Ces journées ont été des journées de grâce. Nous comprenons la signification et l'importance de chaque béatification, mais en particulier de celle-ci dans la vie de l'Église catholique », ajoute-t-il.

« Jean-Paul II a eu la mission d'introduire l'Église dans le troisième millénaire, et au terme du grand Jubilé, il nous a dit, ainsi qu'à tout le peuple de Dieu : 'Duc in altum! Avancer en eau profonde!'. L'Église avance dans les eaux profondes du troisième millénaire, mais sait qu'elle peut compter sur l'appui d'un intercesseur efficace qui l'invite à ne pas avoir peur », a conclu le père Lombardi.