Jean-Paul II encourage la famille religieuse de saint Camille de Lellis

Le saint patron des infirmiers

| 577 clics

CITE DU VATICAN, Dimanche 14 juillet 2002 (ZENIT.org) - Jean-Paul II a encouragé la famille religieuse de saint Camille de Lellis lors de la prière de l'angélus, en ce dimanche qui correspond aussi à la date de la fête du saint fondateur.



"Alors qu'il était un jeune soldat, raconte Jean-Paul II, la providence se servit d'une plaie au pied pour lui faire faire l'expérience de l'hôpital, à "Saint-Jacques" de Rome. Et cette plaie le ramena quelques années plus tard au même hôpital, où il se mit à soigner les malades, spécialement les plus graves et les plus rebutants, en qui il voyait et servait Jésus".

"Ayant compris la volonté de Dieu, il se consacra totalement à lui pour cet important service et fonda un nouvel Ordre: celui des Ministres des malades, appelé ensuite "Camilliens". Ils portent sur la poitrine, cousue sur leur vêtement une grande croix rouge pour rappeler à eux-mêmes et aux autres que le Christ est le divin médecin, le vrai Sauveur de l'humanité".

Soldat italien né dans les Abbruzzes, en Italie centrale, saint Camille de Lellis (1550-1614) aurait voulu se faire Capucin. Mais sa blessure au pied, réputée incurable l'en empêcha. C'est alors qu'il trouva sa vocation auprès des malades. Ordonné prêtre, il fonda pour eux cette congrégation d'infirmier. Il a été déclaré patron des malades et du personnel soignant par le pape Léon XIII. "Il lui suffisait d'apercevoir les malades pour sentir son cœur se fondre de tendresse", raconte en effet la "Vie" de saint Camille.