Jean-Paul II établit le portrait robot du journaliste catholique

Les 75 ans de l'UCIP

| 1115 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 6 décembre 2002 (ZENIT.org) - Jean-Paul II a reçu ce vendredi matin 80 membres de l'Union internationale de la Presse catholique (UCIP, www.ucip.org), venus à Rome pour le 75e anniversaire de l'association.



Le pape a souligné, dans son discours en anglais (cf. www.vatican.va), l'accroissement de leur nombre ces dernières années. En 1933, ils étaient 230 journalistes pour 33 pays, et en 2001, 1.080 pour 106 pays.

Mais qu'est-ce qui devrait faire, selon Jean-Paul II, la spécificité du journaliste professionnel qui est catholique? "C'est très simple, expliquait le pape, il s'agit d'une personne honnête, dont la vie privée comme professionnelle reflète l'enseignement du Christ et de l'Evangile. Cela signifie s'efforcer de diffuser les plus hauts idéaux de l'excellence professionnelle, être un homme ou une femme de prière donnant toujours le meilleur de soi. Cela signifie aussi avoir pour principe de chercher la vérité et de la dire, même si elle représente un inconvénient, ou n'est pas considérée comme "politiquement correcte"."

"Cela veut dire encore, précisait le pape, être sensible aux aspects moraux, religieux et spirituels de la vie humaine, trop souvent mal compris ou délibérément ignorés. Cela signifie donc ne pas s'arrêter aux crimes et autres tragédies, mais informer des faits positifs et édifiants accomplis en faveur de personnes dans le besoin, les pauvres, les malades, les personnes handicapées, les plus faibles et tous ceux qui seraient sinon oubliés par la société. Cela signifie encore offrir des exemples d'espérance et d'héroïsme à un monde qui a désespérément besoin de l'une et de l'autre".